Tourisme et agriculture


Deux bonnes nouvelles en même temps pour Moissac. Tout d’abord le succès des melons Boyer  qui hissent cette entreprise au troisième rang des producteurs hexagonaux, permettant d’offrir aux Moissagais une quarantaine d’emplois à l’année et un nombre bien plus important d’emplois saisonniers. La preuve que la filière fruits, quand elle innove et joue la carte de la qualité est capable d’ouvrir de réelles perspectives économiques à notre agriculture et à nos demandeurs d’emplois.

La deuxième bonne nouvelle concerne le tourisme. Avec Montauban, Moissac tire en ce milieu de saison son épingle du jeu. Des touristes plus nombreux, séjournant plus longtemps. La preuve donc que cette filière, même en période de crise,  est porteuse. Et Moissac aurait bien tort de ne pas transformer l’avantage quand on voit les richesses patrimoniales que la ville possède. Du coup, les choix faits par le maire de Moissac, Jean Paul Nunzi, soutenu par une  grande partie de sa majorité, sont donc les bons. Deux fers au feu pour soutenir l’activité économique de la ville et du territoire. Comme aurait dit le célèbre Sully, Moissac doit  compter sur ses deux mamelles, l’agriculture et le tourisme, n’en déplaise aux petits esprits que l’appel du large affole aussitôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s