Moissac et la presse


La nouvelle vient du Conseil constitutionnel. Désormais les collectivités locales vont pouvoir engager des poursuites contre les médias quand elles s’estiment diffamées ou injuriées. Moissac qui subit depuis des mois un pilonnage médiatique professionnellement condamnable et politiquement imbécile va trouver dans cette décision son lot de consolation et une arme dont la mairie pourrait si nécessaire se servir. Le Conseil constitutionnel a en effet jugé contraire à la Constitution les dispositions de la loi sur la presse du 29 juillet 1881 qui interdisaient aux collectivités locales de se retourner contre les journaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s