Paysage électoral à Moissac


Le siège de Moissac continue. Jean Michel Baylet a même rameuté une maigre troupe en renfort, celle de Gilles Benech.  Il vient officiellement de faire sa demande en mariage avec le prétendant à la mairie, de surcroît conseiller général. Un « rassemblement » qui ne trompera personne tant il est cousu de fil blanc. Le scénario a été écrit de longue date par GME,  l’éminence grise  qui espère ainsi faire tomber la ville dans l’escarcelle du Président du Conseil général.

Mais il ne suffira pas de quelques obligés spadassins, dûment équipés du vocabulaire en vigueur au château, et de quelques épées en bois pour convaincre les électeurs. Ce sont les Moissagais qui auront le premier et le dernier mot. Et ils le disent déjà sur le marché et en privé. Moissac que la Dépêche du Midi pilonne à longueur de colonnes, ne doit pas être rattachée au château. Comprenez le Conseil général. Nous n’avons pas l’intention de les contrarier!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s