Le test budgétaire


Jeudi 24 avril, au cours du prochain Conseil municipal, Jean Michel Henryot présentera son premier budget. Le budget 2014. Jean Paul Nunzi avait pris soin, et cette attitude l’honore, de ne pas faire voter un budget définitif, afin de laisser à la nouvelle majorité, quelle qu’elle soit, la responsabilité d’établir un budget à sa convenance.

C’est donc bien le budget Henryot sur lequel les 33 élus de Moissac seront amenés à se prononcer. Nous pourrons dès lors juger sur pièces des intentions de la nouvelle majorité. Elle a promis de baisser les impôts, de réduire la dette, et de faire des économies. Elle y est d’ores et déjà contrainte en raison de la baisse des dotations de l’état.

Mais des économies dans quel secteur? Sur la masse salariale, qui représente 56% du budget de fonctionnement de la mairie? Compte tenu de la pyramide des âges, la majorité de droite ne peut guère attendre de solution immédiate de ce coté là. Sur les subventions aux associations, le financement de la politique sociale? Elle a promis de ne pas y toucher. Sur les investissements, l’usine de l’eau par exemple? Lourde responsabilité au regard des besoins de la population!

Bref, l’exercice ne sera pas simple pour une équipe totalement novice en la matière et qui s’est aventurée bien imprudemment en promettant tout et son contraire. Jean Michel Henryot va vite se rendre compte que la politique budgétaire de son prédécesseur était sérieuse, réaliste, dimensionnée aux besoins de Moissac. Il n’est donc pas impossible cette année au moins, que le nouveau maire reconduise, dans leurs grandes lignes les choix budgétaires de J.P. Nunzi, Ce budget sera de toute façon le premier révélateur des intentions réelles de la droite moissagaise.

Une réflexion sur “Le test budgétaire

  1. S’il est pour moi une inquiétude c’est bien le devenir du projet de l’usine de l’eau.
    A consulter les délibérations des conseils municipaux à ce sujet, les conseillers municipaux de L’OPPOSITION D’ALORS ont fait preuve de pas mal de tergiversations : Vote POUR au dépôt du permis de construire (CM de janvier 2013), vote POUR à la convention d’aide financière (CM de juillet 2013), ABSTENTION pour les statuts du syndicat intercommunal Moissac-Lizac (CM octobre 2013) pour finir par voter CONTRE pour la convention de prestation de services (CM de janvier 2014), c’est-à-dire qu’ils se sont défilés quand il s’est agit de passer à l’action.
    J’espère que Mme Rollet qui avait dû, alors, bien étudier ce dossier, aura à cœur de mener à bien la réalisation de ce projet indispensable pour la ville. Sachant qu’il faudra toujours un syndicat intercommunal avec lequel la mairie passe des conventions, il faudra très vite réécrire ou réinventer ces impératifs pour ne pas encore retarder ce qui devient un besoin vital.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s