Moissac sur la toile


Moissac sur Facebook. C’est semble-t-il le projet de la majorité municipale qui veut par la même occasion donner plus de visibilité à notre ville. On ne peut qu’approuver. Moissac a besoin de se faire connaître et tout ce qui aide à établir sa réputation, est bon à prendre. Mais on ne peut s’empêcher de souligner au passage, que cette majorité, ainsi que quelques autres n’étaient pas la dernière à critiquer pendant la campagne, les dépenses de communication de la ville. Gérer sérieusement la communauté sur Facebook prend du temps. Logiquement cela devrait conduire le maire à renforcer le service communication.
Mais il ne faudra pas s’en arrêter là. Si l’on veut faire de la Communauté de communes, autre chose qu’une coquille vide, si l’on veut en faire un outil de développement du territoire, il faudra bien s’en donner les moyens et là aussi investir dans les moyens de communication modernes. Internet, réseaux sociaux pour faire connaître cet espace et attirer vers lui de nouveaux entrepreneurs. Six mois après les élections, c’est toute une politique qui est à mettre en place!

2 réflexions sur “Moissac sur la toile

  1. Ca laisse rêveur Mais ils ont le moyens n’est ce pas !
    Enfin les mêmes moyens que l’ancienne municipalité moins ce que l’état ne fournit plus en dotation. il va falloir expliquer comment ils vont financer les campagnes de communication de notre belle ville.
    Il est vrai que les réseaux sociaux aident beaucoup mais je pense qu’il y a d’autres moyens plus « sympathiques et conviviaux »

    J'aime

  2. Pas besoin de la toile pour connaître les tracasseries d’un des adjoints en toute visibilité :
    Après avoir clamé haut et fort dans la cour de la mairie, peu de temps après l’élection, que la Police Municipale devra désormais être plus dans la rue au service des citoyens, ne voilà-t-il pas que, au mois d’août, celui-ci se gara dans la rue Sainte Catherine.
    Tout préoccupé par ses obligations d’échevin — même pendant les vacances– il en oublia de régler son stationnement. La Police Municipale, passant par là, gratifia le véhicule du contrevenant d’une amende.
    Et quand notre échevin découvrit « l’outrage », cela déclencha chez lui des vociférations qui firent sortir dans la rue clients et commerçants et se termina par le froissement du PV qu’il balança …
    Bel exemple pour tous les citoyens et belle réputation pour la ville ! L’histoire ne dit pas s’il s’est acquitté de cette contravention mais je me permets d’en douter !

    Quant à la Communauté de Communes, le Conseil communautaire particulièrement clairsemé du 29 juillet a voté les indemnités de fonction du président et des 7 vice-présidents (plus de 100 000 € par an) :
     » … Rien toutefois d’étonnant, la collectivité ne faisant là que rattraper l’un des nombreux retards … » disait l’article, et bien sûr ils ont commencé par celui-là ! (Pour rappel, pas d’indemnités précédemment)
    Rassurez-vous, citoyens, cette mesure n’est pas rétroactive et ne prend effet qu’au 1er septembre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s