Senatoriales 82 : deuxième round, BAYLET battu, BONHOMME élu!


C’est un véritable séisme politique que vient de connaître le département avec l’élection de François Bonhomme (UMP), maire de Caussade,  qui a battu le sénateur sortant, Jean Michel Baylet (PRG).

Ce dernier qui redoutait ce scrutin avait pourtant battu la campagne, espérant une fois encore peser de tout son poids sur le résultat de cette élection qui concernait 727 grands électeurs. Un corps électoral profondément renouvelé après les municipales de 2014, et la poussée de la droite qui à Moissac, par exemple, a profité à plein de la dissidence PRG!

C’était ne pas compter avec la lassitude d’une partie de ces édiles, désireux d’en finir avec le système Baylet, C’était,  présomptueux,  oublier un peu vite qu’en politique peuvent se nouer des alliances de fait, des convergences d’intérêts, nourries de ressentiment, de revanche ou de dépit. Yvon Collin, divers gauche, en rupture de banc avec le clan Baylet,  élu dès le premier tour; le PS tarn-et-garonais qui a eu du mal à digérer l’accord au sommet qui lui interdisait toute candidature dans ce département et François Bonhomme, qui mécaniquement a bénéficié de la poussée de la droite, cela fait des raisons et du monde… De quoi construire dans les urnes un front anti-Baylet. Il a fonctionné à plein, les électeurs de Collin se sont pour une partie reportés sur Bonhomme qui a ainsi rassemblé au delà de ce qu’il pouvait attendre.

Cette défaite a pour le président du PRG les couleurs d’un crépuscule , celui d’un règne sans partage depuis plusieurs décennies sur ce département, règne qui pourrait, à ce train, connaître son épilogue avec les départementales de mars prochain. Forte de son succès, la droite voudra en effet pousser son avantage et emporter le département sur lequel lorgne Brigitte Barrèges, maire de Montauban.

La messe n’est pas dite pour autant. Et d’ici là, la gauche peut et doit se ressaisir, sur de nouvelles bases, sur un nouveau projet. Mais comme disait au soir de cette journée un grand électeur, un brin cynique : « les mouches ont changé d’âne »

Résultats du deuxième tour

François Bonhomme (UMP)  363 voix

Jean Michel Baylet (PRG) 295 voix

Annie Bonnefont (Les Verts) 29 voix

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s