Régions : le big bang de Valls


IMG_1692La réforme régionale est la « mère des réformes ». Manuel Valls, le premier ministre l’a dit à Toulouse, en clôture des travaux de l’Association des régions de France, reprenant en cela un mot de son président, Alain Rousset, par ailleurs à la tête de la région Aquitaine.
Le premier ministre a confirmé le re-découpage à 13 régions, tout en concédant des discussions encore possibles. Le calendrier est désormais clair : présentation devant le Sénat, le 28 octobre du texte sur la réforme régionale, et vote du parlement en janvier-février.
Mais au delà du re-découpage, le premier ministre, qui a entendu les messages des élus régionaux réunis depuis deux jours au Centre des Congrès de Toulouse, a fait quelques annonces lourdes de conséquences.
Les régions disposeront de la compétence économique exclusive. C’est très important. C’est dire, comme le souhaitait fortement Alain Rousset, qu’elles seront le seul interlocuteur des entreprises et qu’elles porteront les politiques de développement. Pour leur faciliter la tâche, elles pourront disposer de ressources spécifiques, avec la mise en place d’une fiscalité économique identifiée. Par ailleurs, si l’état n’entend pas doter chaque région à l’identique, il versera une dotation globale afin que soient mises en place des politiques régionales en cohérence avec la politique nationale. En clair, l’état veut mettre de l’ordre dans ses interventions. Pour autant, les Contrats de plan ne seront pas remis en cause. ce sont quelques 12 milliards d’euros qui tomberont grâce à ce dispositif dans l’escarcelle des régions. Et pour mieux coordonner l’action des régions, mais aussi des autres collectivités territoriales avec celle de l’état, Manuel Valls propose une rencontre annuelle, en septembre. D’ores et déjà, dans le domaine de l’innovation, deux à trois expérimentations bénéficieront de l’aide de l’état qui a bien compris tout l’enjeu de la recherche et de la formation à l’échelle des territoires. La formation, l’apprentissage, deux terrains de jeu sur lesquels les régions excellent et revendiquent là aussi le droit à l’innovation. Message entendu par le premier ministre. Enfin cette autre annonce, très importante pour les régions rurales, les aides à l’agriculture qui devraient prendre effet dès janvier 2015.
Une fois éteints les feux du Congrès, certains grands élus ne cachaient pas leur satisfaction, peut-être un peu inquiets du big bang en chantier, mais séduits par les annonces de Manuel Valls. Comme Alain Rousset qui a fait valider ses propositions, comme Jean Paul Huchon aussi, le président d’Ile de France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s