Gillis aero veut prendre l’air


L’entreprise Gillis aéro, spécialisée à Moissac dans la sous-traitance aéronautique, traitement de surface, usinage de précision et fixations aéronautiques, qui emploie une cinquantaine de salariés dont une trentaine de Moissac, envisage de déménager vers Dieupentale où elle possède des locaux qui pourraient se libérer bientôt.

La mairie de Moissac assure qu’elle a tout fait pour retenir cette entreprise. En vain dit-elle! Fataliste, elle s’apprête à voir partir une des rares unités industrielles de la ville. Le départ de cette entreprise, assujétie à l’impôt local (contrairement aux coopératives fruitières) donnerait encore un mauvais coup aux finances de la ville, déjà mises à mal par la baisse des dotations de l’état.

2 réflexions sur “Gillis aero veut prendre l’air

  1. Beaucoup d’annonces, beaucoup d’élus en charge du développement économique, beaucoup de critiques sur l’ancienne majorité municipale …. force est de constater : un résultat nul à la hauteur de leur médiocrité !

    J'aime

  2. Et sur le devenir de l’hôpital ?
    Le maire se contente d’être tenu au courant, il ne fera rien pour retenir la chirurgie orthopédique …et la suppression des lits aura bien lieu.
    Mais souvenez vous : Dans les fiches distribuées lors de sa campagne (« fiche n°3 : repenser le social »), le 3ème point en matière de santé était :
     » FACILITER LE TRANSPORT DES PERSONNES VERS MONTAUBAN POUR DES CONSULTATIONS MÉDICALES NON DISPONIBLES SUR MOISSAC ».
    L’adjoint aux transports va avoir du boulot !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s