Jean Paul Nunzi à livre ouvert


IMG_2344Il faut absolument le lire le livre de Jean Paul, pour découvrir le parcours d’un homme singulier, issu du peuple.  Il a consacré une grande partie de sa vie à la chose publique, occupant presque toutes les fonctions électives, et surtout celle de maire de Moissac. Lui, le tenant d’une laïcité ouverte, tolérante,  il a exercé ce mandat pendant plus de trente ans comme un véritable sacerdoce.

Il faut le lire parce que ce livre entrelace souvenirs d’enfance, premiers pas de militant de gauche, expérience de l’élu local et national, mais aussi considérations de politique générale. Le regard sur le monde est pointu, critique, jamais désabusé. Il est quelque part celui du professeur que Jean Paul fut à ses débuts, dispensant un savoir distancié, à mille lieues de tous les catéchismes.

Et on voit bien à travers cet « Itinéraire » à quel point un élu digne de ce nom est une savante alchimie entre les engagements de jeunesse, le militantisme de la maturité, l’expérience du terrain, le tout porté par une probité et une générosité jamais démenties. Les hommes, les femmes politiques de qualité ne s’inventent pas au coin d’une table de marketing, ils, elles se forgent, patiemment, portés par le souffle des convictions.

Jean Paul s’est fait au fil du temps ce qu’on appelle une philosophie, qui pour le lecteur pressé, pourrait apparaître comme un renoncement, pire un reniement des idéaux d’antan. Il n’en est rien. Ce livre de « sagesse » tente d’explorer les possibles dans un monde qui,  paradoxe à l’heure de l’informatique, a cessé d’être binaire. Ce livre est aussi un livre de comptes, de celui qui les règle d’abord avec lui-même. Ainsi en va-t-il de cet avertissement sur le cumul des mandats, qui est d’actualité à Moissac : « L’interdiction légale du cumul est la solution pour éviter la tentation à celui qui est déjà élu ou la tentation de ses amis au nom de l’efficacité. »

Mais, le temps n’y aura rien changé, Jean Paul est resté un homme simple, convivial, adorant réunir chez lui des bandes d’amis pour des agapes à la bonne franquette, qui doivent lui rappeler « les repas de famille, dans le jardin de la maison, les soirs d’été… Mon père faisait le jardin et était très fier de ce qu’il en tirait. Il y avait un seau d’eau du puits dans lequel fraîchissait le vin rouge. Ma mère exerçait ses talents de cuisinière, la soupe aux herbes, le chou farci par exemple. C’était des soirées de plaisir. » 

Rocard écrit

Ce livre est brillamment préfacé par Michel Rocard et Gilles Savary, député de Gironde. Leur commentaire est éloquent: « la fraîcheur de son témoignage et la sincérité sans concession du regard qu’il porte sur la France et sur la gauche française d’aujourd’hui, constitue une magistrale leçon de politique dont la modestie de Jean Paul ne doit pas masquer l’importance »

Mais comment ne pas citer une deuxième fois Rocard, qui fort d’une lucidité rarement prise en défaut, fait écho à la situation politique que connaît aujourd’hui la gauche et en particulier le PS: « Avec le déclin de l’influence communiste à compter de la chute du mur de Berlin, puis la mondialisation qui rebat les cartes de l’influence et du pouvoir à l’échelle mondiale, ce sont aujourd’hui les préceptes de la « deuxième gauche » qui s’imposent d’eux mêmes, dans une improvisation et une impréparation qu’il eût mieux valu fonder par un nouveau Congrès de modernisation du socialisme français, pour éviter le procès en trahison qui affaiblit et divise la Gauche de gouvernement, confrontée à des enjeux particulièrement difficiles »

Et de terminer…

« Jean Paul Nunzi y trouvera peut-être le réconfort d’avoir eu raison trop tôt, et sans doute la confirmation de son exigence de clarté politique » Tout est dit!

Itinéraire d’un enfant de la République. Jean Paul Nunzi. Editions Cairn.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s