Départementales: noir c’est noir…


C’est la nuit sur le Tarn et Garonne. on n’y voit pas grand chose. Certes Moissac a élu sans surprise les candidats UMP, Jean Michel Henryot et Maryse Baulu  avec 62,6% des suffrages exprimés. Résultat du vote républicain, face à un binôme FN qui progresse malgré tout de 250 voix d’un tour sur l’autre, récoltant 1798 suffrages. Comment interpréter cette poussée? Comme une fièvre, un vote de défiance à l’égard des partis de gouvernement, du pouvoir local, l’adhésion à des thèses qu’on entend de plus en plus aux terrasses des cafés? L’UMP n’a pas de quoi se réjouir. En dépit de sa politique qui affiche le tout sécuritaire, le budget 2015 en fera la triste démonstration (il sera voté jeudi 1° avril), elle n’endigue pas le vote extrême qui continue à prospérer sur la ville comme si de rien n’était.

L’UMP n’a pas réussi non plus à faire tomber la citadelle Baylet. Elle en a ébranlé les fondations, mais après ce deuxième tour, le département est dans cette situation incroyable qui laisse les deux blocs, droite et gauche à égalité, chacun se hasardant à revendiquer 7 cantons.   il en reste donc un, mais il y en a peut-être plus,  que ni JM Baylet, ni B. Barèges ne peuvent s’octroyer à coup sûr. C’est l’inconnu du troisième tour, celui qui se dévoilera aux électeurs, lors de l’élection du Président, ou de la Présidente. Mais il se trouve que la maire de Montauban a déjà annoncé sur France 3 qu’elle ne serait pas candidate au fauteuil. Parce qu’elle sait bien qu’elle est loin de faire l’unanimité, y compris chez ceux qui lui sont proches. Pour faire tomber JM Baylet, il lui faudra donc trouver une personnalité plus consensuelle, et plus rassembleuse qu’elle! Elle a 4 jours pour y parvenir.

De son côté, le président du Conseil départemental a assuré, toujours sur France 3, qu’il serait candidat à sa succession. Mais il a le même problème que son challenger. S’assurer du vote de binômes dont l’ancrage politique est plus qu’incertain. Au cours de la soirée, la rumeur a même couru de binômes dont l’homme voterait rose et la femme bleu, ou vis-versa. Autant dire que cela nous plonge dans le noir! JM Baylet qui est un expert en « rassemblement » va s’y employer d’ici jeudi. Rien ne dit qu’il y parviendra, mais rien ne dit que le rejet du « système Baylet », qui est moins évident que prédit, l’emportera. Il lui reste n’en doutons pas quelques « bons arguments ».

Et si malgré tout, il ne parvenait pas à construire une majorité, alors il pourrait pousser une autre personnalité sans attache avec les deux grosses écuries, sans étiquette, mais susceptible de gagner la partie sous les couleurs d’une gauche de plus en plus pâle. C’est peut être le prix que finalement il pourrait accepter de payer pour qu’il soit dit que « son » département est resté à gauche et que sa meilleure ennemi, B. Barèges s’y est cassé les dents.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s