La mairie cultive le double langage


Le dernier conseil municipal a voté, droite et radicaux réunis, les subventions aux associations. Un exercice difficile par les temps qui courent d’autant qu’elles sont nombreuses à émarger au budget communal. La surprise, mais en est-ce vraiment une, c’est le traitement réservé globalement à la culture. C’est elle qui fait les frais des rigueurs budgétaires, à moins qu’il ne faille y voir les choix partisans de l’équipe en place. Pourtant, le maire nous avait assuré que désormais les subventions seraient attribuées sur des critères objectifs : le bilan de l’année passée, le rôle effectivement joué par l’association dans l’animation de la commune… Paroles, paroles, ce n’était rien que des paroles… On connait la chanson.

Eclats d’ADIAM

L’Association de défense et d’illustration de l’abbatiale de Moissac qui programme des concerts de musique classique perd presque la moitié de sa subvention. Pourquoi? Pas moyen de savoir!

Drôle de Bobine

Cette association qui programme dans le seul cinéma de la ville des films de qualité, voit sa subvention divisée par deux. Pourquoi? Moins de films ? Moins de projections? La désaffection des spectateurs? Rien de tout cela! Tout juste un choix, le fait du prince, et qui le revendique. Interrogée lors de la dernière séance du conseil, la majorité s’est montrée incapable de fournir le moindre argument rationnel

Le fantôme de Bouisset

Et pire, bien pire, le sort fait à l’Association pour un musée Firmin Bouisset. Elle perd 80% de sa subvention. Autant dire que la voilà rayée des tablettes municipales. A-t-elle démérité? S’est-elle endormie? A-t-elle trahi ses objectifs? Non, trois fois non! L’association est bien vivante. 11000 visiteurs en 2014 pour l’exposition sur la « Pub et l’enfant ». Des retombées médiatiques que nombre d’événements culturels ont du nous envier… Sans oublier le long, obscur et patient travail pour rassembler les oeuvres de notre grand affichiste, pour constituer le fonds nécessaire à la création d’un musée digne de ce nom!  Que dit le maire? Il met tout dans le même panier. Résultat, l’aide pour monter cette expo qui a duré six mois, devient une subvention de fonctionnement. Un tour de passe-passe propre à décourager tout ambition. . Et ça continue! Voilà « qu’il valorise la salle mise à disposition »  pour entreposer les oeuvres de Firmin Bouisset. En quelque sorte il fait payer un loyer à 4000 euros l’année! La seule association à être ainsi traitée. Bigre!

C’est une décision qui illustre à merveille le double langage de cette majorité. Coté face : nous sommes d’accord avec ce projet. Coté pile : on coupe les vivres!

Ah, le sucre!

Mais tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Témoin, la convention passée avec le Tennis Club. Elle octroie une subvention de plus de 24000 euros (remboursement d’un emprunt pour couvrir un court) qui donne à ce club l’entière disposition des installations municipales. Mais promis, juré, les joueurs occasionnels, les touristes pourront disposer des installations. Le seul hic, c’est que ce n’est pas écrit dans la Convention, qui à bien la lire privatise de fait des équipements publics.

Et puis il y a « L’union sucrée » qui jusqu’alors était connue pour ses salons du chocolat.Voilà qu’elle se lance dans la randonnée. Objectif 2016. Pour l’aider à monter cette manifestation commerciale annoncée d’importance régionale, la majorité lui donne au total 16000 euros, 500o euros  étant versés dès maintenant.Etrange décision que n’a pas manqué de relever l’opposition Divers gauche.

 

 

 

 

 

2 réflexions sur “La mairie cultive le double langage

  1. Peut-être que MOISSAC infos pourra répondre à mes préoccupations en m’informant des dates de réunions du Conseil M. puisque nous ne pouvons pas obtenir d’informations de la Mairie concernant :
    1/ les dates de ces réunions
    2/l’ordre du jour
    3/les comptes-rendus.
    En tant que citoyen je trouve scandaleux que cette municipalité n’informe pas ses citoyens sur son site « internet » ou par tout autre moyen lorsque l’on habite pas le centre ville. Qui plus est nous ne recevons pas, en « banlieue » le magasine de la municipalité. Pourquoi ? parce que je refuse la pub ? Mais l’info est-elle de la pub ?
    Je compte sur la dite gauche de m’aider dans mon information. Merci GV

    J'aime

    • La dite Gauche, diverse et plurielle, se fera un plaisir de donner toutes ces informations. Encore faut-il que les dates de réunions ne changent pas au dernier moment. Pour les compte-rendus, il faudra lire notre prose, comme tu sembles le faire régulièrement ou alors aller en Mairie. Ils sont consultables.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s