Régionales: à gauche ça déborde


Bon, nous sommes encore qu’au début du mois de juin. Les candidatures déclarées, potentielles, virtuelles,  fantaisistes s’agitent dans le bocal des médias, gonflent leurs petits biceps, histoire pour nombre d’entre elles de montrer leur capacité de nuisance et d’obtenir in fine une « bonne place » sur la liste capable de l’emporter. En clair, elles veulent obliger le PS et donc Carole Delga à composer avec elles, petit chantage entre « amis », petite entourloupe politique et gros danger quand les électeurs vont se faire entendre, les 6 et 13 décembre prochains.

Car c’est mal parti pour la gauche. Et Martin Malvy, le Président de Midi Pyrénées a bien raison d’en appeler à la raison, au rassemblement dès le premier tour. Faisons le compte: des écolos qui veulent se mesurer, un Parti de gauche qui veut s’opposer,un PCF qui veut sauver ses derniers meubles, des apparatchiks qui veulent s’habiller en Podemos et un PRG qui a décidé de faire bande à part… Le trop plein!

Aborder le premier tour de scrutin dans un tel équipage, c’est à coup sûr pour le parti socialiste et ses alliés naturels, amoindrir très sérieusement leurs chances de victoire. Car c’est aborder le second tour, face à la droite et à l’extrême droite, dans la plus mauvaise des positions, en queue de peloton. C’est se priver d’une dynamique, c’est envoyer aux électeurs un très mauvais signal.

Le second tour obligera bien entendu à des négociations, des tractations diverses et multiples. Il n’est pas sûr, le contraire est même certain, qu’elles aboutissent dans tous les cas. Ce qui n’a pas été possible quand chacun disposait du temps nécessaire, risque fort de ne plus l’être en l’espace de quelques jours. Sans compter l’effet détestable que de tels arrangements de dernière minute peut avoir sur nos concitoyens. Comment pourraient-ils faire confiance à des candidats, prêts à troquer leurs convictions, à mettre l’éteignoir sur leurs critiques les plus acerbes, pour un plat de lentilles? C’est ainsi que l’on déconsidère la politique et les procureurs les plus imprudents de la gestion socialiste, les zélotes du « y’a qu’à, faut qu’on » feraient bien d’y réfléchir à deux fois!

A moins que certains, adeptes de la politique de la terre brûlée, parient sur la défaite des socialistes. Pour avoir raison, certains sont prêts à tout, l’histoire est là pour nous le remettre en mémoire. On le voit l’enjeu est de taille: conserver à gauche Midi Pyrénées et Languedoc Roussillon. Pour ce faire, il nous faut bien sûr une équipe renouvelée et rajeunie, dans tous les départements, et une patronne à la manoeuvre, Carole Delga.

Mais il nous faut aussi un programme qui sache prendre en compte les aspirations de deux régions,  voisines et si peu semblables, qui sache donc fédérer, capitaliser sur le travail accompli ces dernières années et innover! Conditions sine qua non pour susciter une mobilisation populaire, la mobilisation de tous nos militants, et sympathisants, et de tous les citoyens qui ne veulent pas laisser les clés de la maison à la droite, extrême ou pas!

Une réflexion sur “Régionales: à gauche ça déborde

  1. Les militants de la vrai gauche, socialistes n’appartenant pas au PS, communistes n’appartenant pas au PC, en ont ras le bol des leçons que veut donner le PS. Le social-libéralisme ne nous intéresse pas. Quelle différence entre une droite sarkosiste, et les dits socialistes du PS. Arrêtez avec votre chantage ; vous nous avez emmenez dans le mur et permis à l’extrême droite de la famille lepen d’arriver au pouvoir. La gauche a perdu le pouvoir et pour longtemps. Le peuple désabusé et avec l’aide des médias va et porte déjà un(une) « hitler » au pouvoir et bien merci Solférino et l’UMP sarkosiste… GV

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s