La mairie et ces étranges étrangers


Maryse Baulu, adjointe au maire de Moissac et élue départementale, a signé récemment dans le Petit journal un article dont on a du mal à comprendre de quoi il parle réellement et à qui il s’adresse. Il faut dire que le morceau est sensible: les immigrés de l’est européen (Bulgarie, Roumanie) particulièrement visibles,  dans notre centre ville.

A l’évidence, elle a tenté une ambassade auprès de quelques uns de ces étrangers, mais se voit tout de même obligée de concéder dans cet article qu’aucun d’entre eux ne peut parler pour l’ensemble des populations concernées. Et là commence l’embarras! Comment dire en effet sans les stigmatiser davantage, sans remettre en question leur utilité,  qu’ils sont désormais autant un problème qu’une solution? Comment admettre qu’après avoir claironné qu’elle résoudrait vite et bien cette question, la droite se retrouve impuissante, paralysée devant l’ampleur d’un phénomène qui la dépasse et met en lumière son incurie.

Alors, la mairie fait des ronds dans l’eau. Madrée, l’adjointe fait parler la vox populi pour dénoncer le comportement de ces migrants saisonniers. Catho., elle compatit à leur sort et feint de comprendre leurs agissements, y compris les plus contestables. Politicienne, elle se vante d’avoir ouvert  le dialogue en plein mois d’aout. Mais avec qui? Et pour faire quoi?

Bref, la droite Moissagaise après s’être imprudemment aventurée sur le dossier de l’immigration, donne l’impression de ne pas savoir comment se sortir de ce terrain miné, sommée par ces électeurs de faire « quelque chose », houspillée par un Front national qui,  s’il était aux affaires, aurait lui aussi bien du mal à concilier les positions idéologiques et les intérêts immédiats de son électorat, avec la recherche d’une main d’oeuvre bon marché et disponible. Là est le coeur du problème.

 

 

 

 

2 réflexions sur “La mairie et ces étranges étrangers

  1. L’équipe est peut être bonne, mais le capitaine et ses premiers lieutenants mauvais….
    Ne serais-ce pas le maire qui pêche par une prudence extrême, ses adjoints par trop de loyauté.. Cela expliquerait bien des choses.

    J'aime

  2. DEVERGIE parle de prudence. Moi je dis qu’ils ont peur. Cette droite est en dessous de tout. Clan familial, clientélisme, petite bourgeoisie locale de médecins, gérontocratie dépassée. Ils ont critiqué Monsieur NUNZI, ils font la même chose, mais en pire. R I D I C UL E S !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s