Un territoire en mal de projet


La salle des fêtes de Durfort la Capelette accueillait mercredi dernier les élus des six communes rassemblées sous la bannière Terres de Confluences. Plus de 90 personnes pour ce qui était annoncé comme un moment fort d’une démarche visant à doter la Communauté d’un projet global et qui sait d’une politique…Déception!

Combien? Combien a coûté et va coûter ce diagnostic territorial? Au vu des conclusions présentées par les deux cabinets chargés de ce travail, on est en droit de poser la question. Mais, disons le tout net, ce n’est pas le travail de MC2 et de Exfilo, les deux consultants, qui va changer la face de Terres de Confluences.

Pendant plus d’une heure, ils ont compilé des lieux communs, des informations qu’on peut trouver d’un clic sur internet ou qui dorment dans des rapports aussi volumineux qu’inutiles dans les différentes mairies de la communauté.

Soyons francs, le diagnostic n’a pas fait tourner les têtes, et n’a guère suscité de questions. On notera cependant les priorités mises en avant comme devant structurer la réflexion intercommunale :

  • installation des entreprises
  • tourisme (culturel et vert)
  • aménagement du territoire (accés à l’internet haut débit)
  • transports

Des groupes de travail vont être constitués. Les Conseils municipaux concernés, devraient délibérer sur ce projet de territoire (s’il est terminé à temps) d’ici la fin décembre 2015.

Mais quand on sait que les possibilités d’investissement de l’intercommunalité ne dépassent pas deux millions d’euros, on voit vite que les marges de manoeuvre sont plus que limitées. Savez-vous que la caserne des pompiers qui sera édifiée derrière le magasin Leclerc à Castelsarrasin, nécessite la construction d’une route de quelques centaines de mètres. Coût de l’affaire: 2,5 millions d’Euros… Il est encore temps de demander au département d’assumer ses responsabilités. Rappelons à ceux qui oublient vite que les casernes de pompiers sont encore de sa compétence et qu’il doit donc les financer.

2 réflexions sur “Un territoire en mal de projet

  1. Les participants ont bien dû s’ennuyer. Tant que le président est content de lui, tout va bien.
    PS : lisez mon commentaire dans l’article précédent. C’est le souc dans la majorité de Moissac, ça va pas tenir.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s