Régionales: Pinel fait le ménage


Carole Delga pourra-t-elle présenter une liste PS-PRG en Tarn et Garonne? La question est posée tant est grande la détestation entre radicaux et socialistes. Les bisbilles  deviennent maintenant publiques avec un article de la Dépêche qui met en accusation la députée et secrétaire de la fédération socialiste du département. Le torchon brûle et le pyromane est connu : il est patron de presse et a fait de son journal un outil totalement inféodé à ses intérêts personnels.

Carole Delga n’a certainement pas choisi seule de confier ses couleurs à son ex collègue de gouvernement, l’incontournable Pinel. Celle-ci après un épuisant bras de fer, fut imposée comme tête de liste par le PS national. Ultime camouflet à la fédération socialiste de Tarn et Garonne, obligée jours après jours d’avaler couleuvres et boas. Comme si J.M. Baylet, dont le verbe tonitruant et le geste menaçant font trembler jusque sous les ors de l’Elysée, voulait faire payer ses défaites (Sénat et Département) à tous les socialistes Tarn et Garonnais. Comme si le PS avait déjà fait son deuil de la fédération du 82!

« C’est la merde… »

Il reste un mois pour constituer « la dream team », le dépôt des listes doit en effet avoir lieu en préfecture avant le 9 novembre. En Tarn et Garonne, la liste affichera 9 noms, mais les analystes un peu avisés, estiment que seuls les trois premiers ont quelques chances d’être élus. Vision foncièrement optimiste dans un contexte politique, régional et national, qui est loin d’être favorable! En fait, comme le déclare sans ambages  un vieux militant socialiste: « c’est la merde dans ce département ». On ne saurait mieux dire!

Pourtant tout avait bien commencé. Confiants dans la candidature Delga qu’ils avaient largement approuvée, les militants socialistes du département avaient établi, c’était avant les vacances, une pré-liste, avec à sa tête la secrétaire fédérale Valérie Rabault, députée et rapporteur du budget à l’Assemblée nationale. Les trois autres candidats étaient dans l’ordre, Patrice Garrigues, Rose Cambon et Michel Benazet. Les Radicaux menacèrent alors de faire lit commun avec d’autres candidats. Grosse ficelle qui fit pourtant son effet. Ainsi au terme d’un psychodrame de plusieurs semaines, Cambadelis et Baylet, réconciliés sur intervention de l’Elysée, tenaient le 27 juillet une conférence de presse pour dire combien ils s’aimaient. Les radicaux  n’obtenaient pas la tête de Delga, mais, en cas de victoire, imposaient Pinel comme numéro un bis à la région et tête de liste en Tarn et Garonne! Bonne poire le PS leur concédait de surcroît 18 élus en MP-LR et plusieurs têtes de listes départementales, un sort particulier étant par ailleurs  promis à Didier Codorniou.

En Tarn et Garonne, les socialistes s’étranglèrent. Motions, courriers, cris d’orfraies… C. Borgel, le patron des fédérations et J.C. Cambadélis restèrent de marbre. On ne fâche pas « l’ami » radical du président! Valérie Rabault fit donc le sacrifice de sa personne. Patrice Garrigues qui tenait dur comme fer à sa position s’accrocha.  Le 24 septembre, le Conseil fédéral a même voté une motion pour tenter de lui garder la place. Mais derrière lui, tout s’est effondré. Michel Benazet, le 4° a jeté l’éponge. Même décision pour la candidate numéro trois, Rose Cambon qui annonçait fin septembre son passage avec armes et convictions dans le camp de Philippe Saurel, maire de Montpellier et ancien de la bande de G. Frêche. Approché par Saurel, Roland Garrigues, l’ancien maire PS de Montauban, a finalement renoncé.

scénario catastrophe

Les socialistes ont maintenant une idée claire du scénario. Au dernier moment, le PRG à qui Paris ne refuse rien, poussera l’avantage. Il exigera une place de choix pour Dominique Salomon, vice présidente radicale du conseil régional de MP. Autant dire que les socialistes, pourtant majoritaires au sein de la gauche tarn-et-garonnaise, risquent d’être réduits à la portion congrue et ce avant le premier tour. Sans parler de ce qui pourrait arriver au second tour, quand sera venu le temps des tractations avec telle ou telle liste susceptible de faire une majorité.

Souvent, la nuit, les militants, les amis du PS font un même cauchemar: ils sont devenus des ombres, inaudibles, précipités dans les enfers de la politique… Sylvia Pinel qui est restée ministre, court au grand jour la campagne et à sa manière fait le ménage. Mais Carole Delga qui n’y voit que poussière est en train de perdre une bonne partie de sa base militante tarn-et- garonnaise.

3 réflexions sur “Régionales: Pinel fait le ménage

  1. Il faut peut-être aussi rappeler que Sylvia Pinel, est conseillère régionale depuis mars 2010 et qu’elle n’a pratiquement jamais mis les pieds au Conseil Régional, même avant d’être ministre : certes une lourde tâche mais ce n’est pas pour autant qu’elle a cédé la place à son suppléant … certainement parce que c’est un socialiste !

    J'aime

  2. Mama mia quel b….! Quand les socialistes vont ils arrêter de se faire….avoir( ouf!) par ces deux Thénardier du radicalisme ! Car ils sont deux !
    Mais malheuresement l’un à hérité d un journal devant lequel la Pravda aurait été envieuse, l ‘autre d’un portefeuille juste parce que le premier avait fait un minuscule tour de piste aux primaires socialistes et qu elle était amie du premier. Un marché de dupes qui coute cher, trop cher ici. Depuis, ces deux là ne cessent de perdre les élections. Défaite aux cantonales pour elle, aux senatoriales, aux départementales pour lui. Défaites qui auraient du leur faire comprendre que l électeur Tarn et garonnais était lassé de les voir, harrassé de ce système moyenâgeux . Mais non! Ils veulent maintenant faire main basse sur la région. Car c’est de cela qu’ il s agit. Qu’importe de tuer au passage leurs soit disant alliés socialistes, qu’importe de risquer de faire perdre la gauche. Seule la vengeance compte! Heureusement, Carole Delga pieds et poings liés, promet (sic) qu’elle « souhaite qu’il y ait un élu « socialiste » dans le Tarn et Garonne aux régionales ». Ouf on est tellement rassuré!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s