Moissac ou la tentation du « Petit site »


Le Conseil municipal a voté, lundi 14 décembre un avenant au contrat « Grands sites » signé avec la région Midi Pyrénées et qui prolonge jusqu’en 2017, l’adhésion de la ville à ce dispositif lancé par Martin Malvy. C’est bien, c’est en effet une chance pour Moissac qui peut ainsi bénéficier de l’expertise et des aides régionales. Mais on sent pourtant au sein de la majorité municipale comme un embarras grandissant. « Grands sites » serait trop exigeant, trop contraignant, obligerait la ville à des investissements qu’elle ne veut pas consentir. Voilà la ville renvoyée tout à coup à ses impuissances, incapable de choisir, de construire, en dépit de ses protestations, une politique touristique conquérante et ambitieuse.

L’affaire de l’aire de campings cars est de ce point de vue parfaitement révélatrice. Pour améliorer l’éclairage public sur le terrain de l’ancienne piscine municipale où elle sera créée, il a été décidé de porter le montant global de l’opération à 265 000 euros, le tout pour une cinquantaine de places de stationnement. L’Etat apportera une subvention de 73500 euros. Le Département dont l’un des vices présidents n’est autre que le maire de Moissac, n’a pas encore donné signe de vie, et la Région estime que le projet de la ville ne répond pas au cahier des charges de « Grands sites » et donc refuse sa subvention.

C’est dit. Moissac prétend ne pas pouvoir créer tous les équipements demandés, faute de moyens! Certes les temps sont durs en matière budgétaire, mais le surcoût de quelques dizaines de milliers d’euros aurait été compensé par la subvention régionale. Au final, les coûts à la charge de la municipalité auraient pu être comparables. En faisant le choix d’un « Petit site » comme l’a fortement expliqué l’opposition de gauche, la droite donne à Moissac un tracteur sans moteur pour tirer la ville vers l’excellence touristique. A l’évidence, la politique municipale patine.

Un ordre du jour indigeste

Ce Conseil était copieux, en raison de l’abondance de régularisations comptables, d’autorisations administratives et autres actes ordinaires dans la gestion d’une commune. Il y eut cependant trois ou quatre dossiers d’importance.

La loi NOTRE d’abord. Elle oblige les départements à mettre en place sous la houlette des préfets des schémas de coopération intercommunale. En clair, il s’agit de regrouper les communautés de communes pour qu’elles dépassent les 15000 habitants, en fusionnant des petites et de plus grosses. Objectif: créer 9 inter-communalités à fiscalité propre, et une communauté d’agglomération (Montauban) dans le département. Ainsi, le préfet se proposait de marier Terres de Confluences et Serre-Garonne-Gimone. Refus unanime du Conseil qui réclame le respect du SCOT (schéma de cohérence territoriale) qui prend mieux en compte les réalités du bassin de vie. Pour accompagner ce refus, l’opposition de gauche a insisté sur la nécessité d’une simplification des structures administratives « devenues illisibles » et a demandé au maire de d’en faire état auprès du Préfet.

La zone du Luc. Intermarché se révèle incapable d’aménager les 31000 m2 qu’il avait acquis pour en faire un parc commercial. Il a trouvé un repreneur, M. Chataigneau, qui va, autorisation ayant été donnée par le C.M., se substituer au distributeur. Peut-être verrons-nous enfin cette zone tenir ces promesses. Le nouvel arrivant a six mois pour conclure.

Travail du dimanche. Moissac bénéficie déjà de dérogations au travail du dimanche, au titre de ville touristique. Trois dérogations ont été accordées en 2015. La loi Macron indique que les autorisations doivent être données par branche d’activité. Pour 2016, les commerces de détail seront ouverts les 4, 11 et 18 décembre. L’habilement bénéficiera en plus d’une autorisation pour les 10 et 24 janvier, et le 17 juillet. Le maire pourra accorder sur demande des commerçants, d’autres dates, dans la limite de 12.

Communication. Le maire qui avait naguère annoncé des économies dans le domaine de la communication, il avait même expliqué qu’il supprimerait un emploi dans ce service municipal, a une fois de plus changé d’avis. Il va recruter un nouvel agent après le départ du responsable de service qui n’a pas obtenu le renouvellement de son contrat.  Tout cela serait pure anecdote, si cette opération n’apparaissait pas pour ce qu’elle est: l’éviction d’un professionnel, d’un bon et loyal agent communal, non pas pour des raisons économiques, mais pour des raisons politiques.

Prochain CM : le 4 février

3 réflexions sur “Moissac ou la tentation du « Petit site »

  1. Cocol : Merci pour les comptes rendus éclairés et bien commentés des conseils municipaux. On se rend compte de cette politique au rabais et pourtant les impôts locaux ne le sont pas..
    Va-t-on laisser mourir cette ville en l’absence de politique ambitieuse sur le tourisme? La politique touristique aidée en cela par la région est le seul atout pour sortir cette ville de son endormissement. En cette période de fêtes, les rues sont vides, les boutiques aussi. On se contente de planter ça et la quelques horribles morceaux de bois qui veulent ressembler à des sapins et qui enlaidissent la ville. Je ne suis plus fière d’être moissagaise de plusieurs générations.

    J'aime

    • D’accord avec vous, Ma première visite à Moissac avait eu lieu en 1979, je trouvais cette ville très triste avec des rue sans couleur, je ne voyais que du bitume gris c’est comme cela que je voyais Moissac.
      Puis je me suis mariée avec un Moissagais en 1990, la ville commençait à changer , elle devenait plus agréable. puis elle était devenu à mas yeux une belle ville;
      Aujourd’hui, j’ai l’impression d’avoir fait un bond de près de 40 ans dans le passé.
      Elle retrouve sa tristesse et c’est dommage.

      J'aime

  2. C’est bizarre ce repreneur pour la zone du Luc. Il s’agit du gérant d’Intermarché. Aurions nous a faire à une embrouille.
    Cette pauvre municipalité est vraiment à la ramasse. De toute manière le maire s’en moque car à mi mandat il cèdera sa place à son fils qui va se déchainer sur la sécurité pour pouvoir battre le FN en 2020.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s