Delga imperator


queen carole

C’est fait. Lavallière et veste sombre, voici la première présidente de LR-MP. La socialiste Carole Delga a obtenu 89 voix. Elle pouvait en espérer 93, mais quatre vilains petits canards du Front de Gauche se sont abstenus, ne se sentant pas liés par l’accord électoral conclu si douloureusement entre les deux tours. Pourtant sans cet accord qui voulait rassembler toute la gauche, ils n’existeraient pas, eux qui se drappent dans la pureté idéologique: « nous avons passé un accord technique pour contrer le FN, pas un accord politique… » Et ils osent dire qu’ils font de la politique autrement!

De son côté, EE-LV, qui a obtenu un perchoir pour son chef Gérard Onesta, promu, c’est une première, président du bureau de l’assemblée, n’a pas fait défaut à la Présidente. Mais les déclarations et les mises en garde des écolos  promettent à Carole Delga des jours chahutés, quand l’assemblée rentrera dans le vif des sujets. Sans parler de ce curieux attelage où dans l’hémicycle on devrait voir un élu sans responsabilité exécutive, être placé au même niveau que la présidente de la région. Etonnant non! Pas tant que ça en fait quand on a suivi -ce blog s’en est régulièrement fait l’écho- les négociations entre PS et PRG d’une part, PS et « Nouveau Monde », la nébuleuse Onesta, d’autre part. Ambiance Troisième République, c’est peut-être pour ça que Carole Delga arborait ce matin une charmante Lavallière, la cravate de la demoiselle qui lui donna son nom au XIX° siècle.

Voilà pour le décor. Sur le fond, le discours de la première dame fut sans surprise. Il y eut un salut appuyé et ému à son prédécesseur, Martin Malvy, debout dans les tribunes et longuement ovationné par l’assemblée. Il y eut le rappel des valeurs et principes martelés durant toute la campagne: engagement, honnêteté, exemplarité…nouveaux rapports aux citoyens qui vont devoir se prononcer sur le nom de cette région aussi grande que diverse. Dans le même ordre d’idées, des Etats généraux du rail vont être organisés, afin de fixer les priorités alors que la LGV est contestée par ses alliés de EE-LV. Les collectivités locales ne seront pas oubliées. Dès cette année, elles seront consultées pour la mise sur pied d’un schéma de la formation, alors que sera mise en place une Conférence régionale pour l’emploi et la croissance.

Des débats, des débats, beaucoup de débats d’on on espère que jaillira la lumière! En attendant et pour soutenir le BTP, Carole Delga a annoncé dès cette année, 800 millions d’euros de crédits, une sorte de « plan Marshall » pour reprendre ses mots. Mais curieusement, et alors que Gérard Onesta se targuait d’avoir préparé avec elle deux heures durant, sa première intervention officielle, elle n’a rien dit des énergies nouvelles, de la croissance verte, de ces gisements d’emplois qu’évoquent régulièrement les écolos.

Elle n’a rien dit non plus sur le cumul des mandats, elle qui veut rester députée jusqu’en 2017.  Façon de dire à sa majorité qu’elle n’était pas prête à accepter n’importe quel oukase!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s