La com-com prend du poids


La communauté de communes « Terres de Confluences » présentait mercredi 10 février ses orientations budgétaires pour 2016. Alors que l’Etat réduit encore ses dotations, la com-com qui a décidé de passer sous le régime de la fiscalité professionnelle unique (un taxe calculée sur le même pourcentage dans toutes les communes membres), va s’agrandir au 1° janvier 2017. Elle accueillera, conformément au schéma départemental de coopération, une autre communauté de communes, celle de Sere-Garonne-Gimone. Soit au total 20 communes.

Pour harmoniser les taxes professionnelles, la com-com s’est donnée jusqu’en 2027. Il est vrai que les taux sont très disparates: 36,24% pour Moissac le plus élevé, 27, 86% pour Dufort-Lacapelette, le taux le plus bas. Pour le fonctionnement, toutes recettes confondues, Terres de confluences » a engrangé en 2015, 5 millions 475 000 euros, soit 6,52% d’augmentation par rapport à 2014. Coté dépenses, 4 millions 894000 euros, 12,8% d’augmentation. L’investissement accuse pour la même année un déficit de 750000 euros. Le plus gros des dépenses allant à la mise en place de la fibre optique (290 000 euros).

Selon Bernard Garguy, président de Terres de Confluences, l’année 2015 a été celle du projet pour le territoire intercommunal, un projet qui a du mal encore à apparaître clairement, alors que la solidarité entre les territoires commence à se concrétiser, avec une meilleure mutualisation des services.

Pour 2016, la com-com veut mettre en place un schéma de développement économique afin d’attirer les entreprises sur le territoire. Il est vrai que les ZAC (zones d’aménagement concerté) de Fleury et de Barrès restent désespérément vides. 2016 sera aussi l’année de la mise en service de la fibre optique, pour les entreprises et les bâtiments publics.

Pour le reste, pas grand chose, une route à Fleury, un giratoire devant l’entrée de la maison de l’intercommunalité et encore des études autour du projet de piscine, un nouveau rapport sur la ZAC du Barrès… La collecte des ordures ménagères qui est de la compétence de la com-com, va être rationalisée et modernisée.

La loi Nôtre, mais aussi la volonté des délégués donnent à cette communauté, qui était tombée dans une léthargie profonde, des responsabilités croissantes. Les transferts de compétence, la mutualisation des moyens l’oblige à se structurer et à s’étoffer. En 2014, la Communauté de communes comptait 28 salariés. Elle en aura 45 en 2016, par réaffectation de certains agents communaux, mais aussi par le biais de recrutements.

En théorie, les communes doivent maigrir au moins à proportion du grossissement de la com-com! Est-ce le cas? Certainement pas. Il suffit d’étudier les dépenses de fonctionnement des « grosses » communes, Castelsarrasin et Moissac pour le constater. Optimiste, on veut bien croire qu’il faut donner là un peu de temps au temps. Mais beaucoup plus préoccupante est l’absence de perspectives économiques, ce renoncement (ici aussi) que trahit le projet de budget à chercher (avec les dents!) des activités productives, à créer les conditions, matérielles, environnementales, fiscales susceptibles d’attirer des entrepreneurs. Nous avons quelques atouts. Il faut les faire connaître, les magnifier. Il faut faire preuve en ces temps difficiles d’audace et d’imagination.

Moissac se fait des frayeurs sécuritaires et gère tant bien que mal son patrimoine. De son côté, la com-com s’échine à trouver ses marques. Tout cela ne construit pas un grand dessein pour ces territoires. 2016 sera-t-elle de ce point de vue, une année de perdue… une de plus?

 

Une réflexion sur “La com-com prend du poids

  1. ce maire semble est obnubilé par tout, sauf l’avenir des entreprises de sa commune. Sans entreprise, pas de nouveaux habitants, pas de nouveaux revenus. Mais j’entends toujours parler de cette communauté de communes : que fait elle à Moissac? Parce que si je vois vos écrits, BARRES, FLEURY, géographiquement, il n’y a rien à Moissac. HENRIOT doit se faire piétiner par BESIERS, et ne rien dire de peur de se faire gronder !
    Il serait temps de faire un premier bilan de ce maire : rien de bien réjouissant je devine !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s