Hôpital: ne pas baisser la garde


IMG_2474

Rassemblements

  • lundi 20 juin 2016 à 18 h 30 devant l’hôpital de Moissac.
  • jeudi 23 juin 2016 à 14h30 à la maison de retraite de Castelsarrasin à l’occasion du Conseil de surveillance.

Interrogée sur le devenir de l’hôpital, la mairie de Moissac nous répond depuis des mois sur l’air du « Tout va très bien madame la marquise ».

Et bien non, tout ne va pas très bien !

On peut même légitimement s’inquiéter de la situation faîte aux deux chirurgiens orthopédistes. L’un se voit réduit à la portion congrue, à peine quelques heures par semaines, alors que les patients sont de plus en plus nombreux et que l’activité du service ne cesse de croître, dépassant toutes les prévisions, tous les objectifs fixés par l’ARS (l’Agence régionale de santé). L’autre, véritable clé de voûte du dispositif moissagais, ne sait toujours pas quel sera son avenir dans la structure. Certes, il a été prolongé avec un contrat de travail d’un an, mais aucune garantie sur la pérennité de son poste ne lui a été donnée, aucune proposition sérieuse faite sur les conditions financières de son activité. On voudrait les dégouter qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

En cause bien sûr, la direction de l’hôpital qui fait la sourde oreille, qui s’obstine à opposer une fin de non recevoir aux demandes de ces médecins, qui ne semble pas entendre l’inquiétude qui monte et que relaie le Comité de défense. Car il y a de quoi être inquiets ! L’ARS a engagé une refonte des structures hospitalières du département autour d’un projet baptisé GHT, Groupement hospitalier de territoire. Il s’agit en fait de rapprocher les établissements, de mettre en place des synergies susceptibles de mieux répondre aux besoins des populations concernées et accessoirement de faire des économies.

Du coup, c’est à qui dans la jungle survivra !

Mal en point, l’hôpital de Montauban qui affiche un lourd déficit et doit affronter la concurrence des cliniques privées, autrement plus agiles dans l’offre de soins, cherche une solution à ses difficultés. Le rapprochement avec celui de Moissac, lui laisse entrevoir un espoir. C’est pour cela qu’il est favorable à l’opération. C’est pour cela que ses chirurgiens orthopédistes, longtemps hostiles à venir officier à Moissac, viennent de changer d’avis et se déclarent prêts à faire le déplacement. Pas besoin d’être grand clerc pour comprendre que cet intérêt soudain n’est pas aussi désintéressé… A ne pas y prendre garde, Moissac pourrait être vidé de sa substance, réduit au rang de dispensaire, sorte de gare de triage de la nouvelle entité dont le cœur resterait Montauban.

C’est ce marché de dupes qui nous menace.

C’est pourquoi, il faut, avant d’aller plus loin dans l’intégration des structures (qui a pris beaucoup de retard sur le calendrier initial) consolider la situation de Moissac. Installer durablement le pôle orthopédie en sécurisant l’avenir de nos chirurgiens. Ils sont la garantie que Moissac ne se fera pas manger tout cru, que notre hôpital continuera à offrir aux habitants du bassin (plus de 40000 personnes) les soins qu’ils sont en droit d’espérer, à proximité de chez eux.

Il faut donc ne pas rien lâcher sur la question du statut des chirurgiens. Il faut mobiliser, citoyens, élus, professionnels de santé pour arracher la décision. Pour dire aussi à l’ARS que nous n’accepterons pas n’importe quoi. Il faut le dire avec le Comité de défense qui appelle à une série d’actions de masse. Premiers rendez-vous :

  • lundi 20 juin 2016 à 18 h 30 devant l’hôpital de Moissac.
  • jeudi 23 juin 2016 à 14h30 à la maison de retraite de Castelsarrasin à l’occasion du Conseil de surveillance

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s