Le bras d’honneur de Sylvia Pinel


Sylvia Pinel candidate à l’élection présidentielle! Comme une grande,  et qui se dispense de la primaire! Aujourd’hui « la belle alliance » chère à JC Cambadélis a la gueule de bois. Le principal et unique, le lilliputien allié du PS au gouvernement, le PRG, lui fait en pleine tourmente un magistral bras d’honneur. Sa présidente, la Tarn et Garonnaise Sylvia Pinel, a obtenu ce qu’elle voulait. Cette annonce a de quoi achever les militants socialistes déjà bien mal en point!

Surtout ceux de Tarn et Garonne qui au nom de la solidarité gouvernementale, du soutien au Président et de je ne sais encore  quelles fadaises, ont du avaler toutes les couleuvres, accepter tous les renoncements, se plier aux desiderata, aux chantages permanents du clan Baylet-Pinel. Cruel et inutile sacrifice! Quand le bateau coule, le PRG prend le large. Sur le radeau de la méduse!

Sylvia Pinel est la créature politique de Jean Michel Baylet. Entrée en politique sous son aile (comme bien d’autres hélas). Simple attachée parlementaire, députée, ministre, présidente d’un parti croupion, première vice présidente de la région Occitanie, elle est une extraordinaire illustration du détestable en politique. Le carriérisme,  le cynisme comme valeur cardinale!

Le PS, sur ordre de Christophe Borgel, grand maître des opérations électorales, avait gelé la deuxième circonscription, Moissac-Castelsarrasin, pour laisser la place à Mme Pinel qui aurait préféré la 5° circonscription de Hte Garonne, mais que les militants socialistes avaient recalée. Il faut aussi se souvenir des élections régionales, quand au terme d’un chantage qui n’a rien à voir avec l’engagement citoyen, les Radicaux, forts de leur empire de presse, avaient obtenu la création d’une première vice-présidence, réservée à leur patronne actuelle. Carole Delga, la présidente d’Occitane qui a décidément l’échine souple et un certain talent pour les accomodements, avait, lors de la Fête de la rose du Tarn et Garonne, fait la publicité de son « alliée », un modèle à ses yeux de loyauté. Parlons en! Qu’en pense maintenant notre présidente? Cette défection, cette trahison aura-t-elle des conséquences sur le fonctionnement de l’exécutif régional? Et François, le Président de la république, qui ne dit toujours rien, qui attend que les déchirements de son parti deviennent de mortelles blessures, que va-t-il faire de J.M. Baylet? De cet inconstant et méprisable « allié » qui ne s’est jamais privé au Sénat de s’opposer aux réformes du gouvernement?

Pas de doute, les socialistes ont de quoi l’avoir amère. Plus que ça même! Et dans ce département où les Radicaux ne font plus la loi, mais pactisent, toute honte bue, avec Brigitte Barèges, la « meilleure » adversaire de la gauche et peut-être même d’une partie de sa famille politique, le moment est venu de procéder à de « radicales » et définitives clarifications. La gauche, les électeurs de gauche, toutes tendances, toutes obédiences confondues, méritent mieux. Le Parti socialiste doit en tout cas prendre ses responsabilités, trancher dans le vif, faute de quoi, il perdrait ici tout crédit!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s