La Com-Com à marche forcée


Nouvelle réunion de « Terres des confluences » qui s’était pour la circonstance invitée à Montaïn en Lomagne. Beaucoup de décisions administratives (RTT, droits à congés…) obligatoires dans la vie de la communauté ont été validées par les 52 conseillers présents. Le FN était absent. La Com-Com compte à ce jour 67 salariés dont 64 à temps plein. Les indemnités des élus ont également été votées. 2294 euros brut pour le président, 764 euros brut pour les 12 vice-présidents. Les 12 commissions appelées à instruire les dossiers sont maintenant en place. A noter la présence visible des oppositions municipales de Castelsarrasin et Moissac. Dommage que là aussi la gouvernance de la Com-Com campe sur d’anciens schémas. Les oppositions municipales n’ont pas forcément vocation à le demeurer au sein d’une structure intercommunautaire. Je l’ai dit. Le débat n’a pas permis de progresser sur cette question.

En désignant ses représentants dans les très nombreux organismes où elle doit siéger, la Communauté s’est mise en ordre de marche. C’est l’occasion d’ailleurs de mesurer la complexité de notre système, au point qu’on peut se demander si quelqu’un est capable d‘avoir une vision globale de tous ces syndicats, associations et autres  dispositifs de gestion. Au final, tout cela est-il réellement utile?

Trois dossiers importants pour la vie du territoire ont par ailleurs été approuvés. Des CUISINES CENTRALES seront construites sur la ZAC de Fleury. Elles doivent à terme fournir 2000 repas par jour aux écoles et aux personnes agées. Ce projet est chiffré à 1 million 620000 euros. La Com-Com aurait à sa charge 324000 euros, le reste provenant de subventions de l’Europe, de l’Etat, de la Région et du Département. Le projet de MAISON DE SANTE pluri professionnelle à Saint Nicolas de la Grave est dorénavant pris en charge par « Terres des confluences ». Plus d’un million d’euros avec là aussi des subventions attendues et nécessaires à sa réalisation. La ZAC DE FLEURY est en travaux. La 1° tranche évaluée à 1 million 200000 euros a débuté. La deuxième tranche, 700000 euros, sera entreprise dès que le plan de financement aura été bouclé. Il s’agit sur 35 hectares de viabiliser et d’aménager les terrains situés entre le Centre Leclerc et la future caserne des pompiers afin d’accueillir les activités industrielles et artisanales nécessaires au développement du territoire.

Une réflexion sur “La Com-Com à marche forcée

  1. A quoi cela sert de souligner que le FHaine était absent si ce n’est que de le reconnaître comme interlocuteur nécessaire ? Encore une fois faut-il considérer ces gens-là qui insultent la République et menacent la Présidente du CR ? Comme le PC le PS ne peut se passer de la critique du pire ennemi des vrais républicains socialistes et communistes. Robespierre tu nous manques. GV

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s