Démocratie réelle et démocratie formelle


Les absents, comptez-vous ! La majorité avec à peine 16 élu(e)s s’est présentée clairsemée à ce Conseil municipal de juin. Assez nombreuse cependant pour voter les yeux fermés les délibérations inscrites à l’ordre du jour. Question : la droite municipale aurait-elle un problème ? Ce qui est sûr, c’est qu’elle a un problème avec la démocratie.

Certes, elle sauve les apparences, se fait violence pour écouter les questions de l’opposition et en particulier du groupe Divers gauche. Certes, poussée dans ses retranchements, elle consent même à lâcher quelques explications, à faire semblant d’ouvrir le dialogue. Mais dans les faits, et les élus de l’opposition, voire certains de la majorité, le constatent Conseil après Conseil, en matière de débat démocratique, la droite municipale fait le minimum syndical. Il lui arrive même par moment de vouloir hausser le ton, couper court dans l’échange, pressée sans doute d’en finir avec ce mauvais moment pour bien vite retrouver ses pénates.

Mais le problème n’est même pas là. Après tout, chacun serait dans son rôle, si nous avions le sentiment, que dis-je, la preuve matérielle, que cette majorité est soucieuse de la bonne information du Conseil et donc des élus de l’opposition. Hélas, il n’en est rien. Trop de délibérations ne sont que l’habillage administratif de décisions déjà actées. Trop de délibérations sont ainsi rédigées qu’elles ne racontent qu’une petite partie de la réalité. On peut dès lors légitimement se demander jusqu’à quel point les textes sont sincères. Ainsi, notre Conseil est-il trop souvent réduit à une chambre d’enregistrement, condamné à écouter « radio Moissac » pour savoir ce qui se trame à la mairie. Un comble !

Par exemple, cet Espace de travail partagé que la mairie veut créer dans l’ancien hôtel des impôts. 72000 euros de travaux ! Ce projet répond-il à des demandes, à des attentes ? Réponse : on ne sait pas on fera une étude. Ce flou cacherait-il un loup ? Et bien oui, car collée au mur, la mairie finit par avouer qu’elle a été démarchée par Relais d’entreprises, une boîte qui cherche à vendre ce concept aux petites communes. A noter que Terres des Confluences, pourtant compétente pour le développement économique, n’a pas été mise dans la boucle. Officiellement, elle aurait décliné l’offre. Autre exemple. Le périmètre de l’école Chabrié va s’agrandir, la mairie s’est portée acquéreur de la maison Rouges, pour 230000 euros. Ce n’est pas un scoop, tout Moissac était au courant de la transaction, sauf les élus de l’opposition. Tout Moissac sait qu’avec cet achat, la mairie entend regrouper les écoles Chabrié et Delthil, libérant du même coup les emprises autour de l’ancien tribunal. Certes, ce projet a sa cohérence. Pourquoi ne nous a-t-il pas été présenté complétement, avec ses tenants et aboutissants ? Pourquoi sommes nous les derniers informés ? Que dire aussi du chantier Caboche, cette maison du Patus, restaurée à grands frais pour y installer des religieuses et dont on découvre, dans le quotidien régional, que la facture des travaux s’allonge de jours en jours.

Moissac est malade de sa démocratie. Moissac n’est pas au mieux de sa forme. C’est le Compte administratif, véritable bulletin de santé, qui le dit et que nous avons examiné au cours de cette mémorable séance. Trois indicateurs :

  • La masse salariale de la ville augmente encore et toujours. (1% en 2016). Préoccupant ! Plus on parle de mutualisation avec la Communauté de communes et moins on la voit.
  • Les dotations de l’état diminuent inexorablement. Rien ne vient les compenser. Pas même les subventions dont bénéficie Moissac au titre » de la Politique de la ville » dont on a du mal à mesurer l’efficacité.
  • Les investissements, qui sont la promesse d’avenir, font du sur place et peinent à trouver des financements.

Bien entendu, la majorité de droite n’est pas seule responsable de cette situation. Mais face à l’adversité, aux difficultés nouvelles que Moissac pourrait rencontrer avec par exemple la possible suppression de la taxe d’habitation, il faut un plan de bataille, il faut une politique. Il faut anticiper. Interrogée sur la question, la droite est sans réponse. A moins qu’elle ne préfère garder ses réflexions pour elle, ou pour « radio Moissac » !

En fait, la majorité est à la ramasse sur presque tous les dossiers. Elle s’essouffle dès qu’il faut accélérer le pas. A preuve, le nouveau mode de rémunération des agents municipaux. Toujours pas en place, faute d’avoir su anticiper une réforme pourtant essentielle pour la fonction publique territoriale. A preuve encore, la question des activités péri-scolaires dont on sait qu’elles pèsent lourd sur les budgets communaux. Pour la rentrée de septembre, les communes devront choisir : maintien du dispositif actuel ou réorganisation. A Moissac, on attend, on fait l’autruche. La droite n’a rien à dire sur ce sujet, pourtant essentiel pour les familles et surtout les enfants.

Bonne nouvelle. Le Cinéma Concorde va se moderniser. Des travaux estimés à 190000 euros. La mairie lui octroie une aide de 8000 euros pour boucler son plan de financement.

Une réflexion sur “Démocratie réelle et démocratie formelle

  1. Je suis entièrement d accord avec cet article. Rien à enlever ou à modifier. Peut être juste rajouter que la commune prend du retard et que le pire a été évoqué hier soir. Moissac devient la 221 ieme ville la plus pauvre de France et perd encore une vingtaine de place en une seule année, dans ce classement peu glorieux. Cette dégringolade est expliquée, sans rire hélas par la majorité, par le fait que les communes qui sont moins pauvre ont fait le nécessaire. Sous entendu que nous a Moissac, nous n avons rien fait. Donc, dans le Titanic Moissac, le capitaine Henryot aperçoit l iceberg et s étonne que les autres navires changent de direction. Et 3 ans que ça dure. il est temps de changer de capitaine, si on peut l appeler comme ça

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s