Législatives: faux semblant


Une fois n’est pas coutume, on va d’abord se réjouir de la belle victoire de Valérie Rabault, la députée sortante PS dans la première circonscription du département. Elle coiffe nettement sur le poteau son adversaire, Pierre Mardegan investi par LRM.

On a déjà dit ici tout le bien qu’on pensait du travail de Valérie Rabault, il faut maintenant ajouter à son palmarès éloquent, une formidable campagne de deuxième tour qui lui a permis de remonter son handicap et de s’imposer largement. Faute de données précises, on ne va pas se livrer à une analyse politique de ce retournement de situation, on peut ce soir constater simplement qu’au premier tour, les électeurs de Montauban lui avaient en partie fait défaut. Ils se sont beaucoup plus mobilisés en sa faveur lors de ce second tour. Voulaient-ils faire barrage à P. Mardegan à qui l’on prêtait des visées sur la mairie de la ville? Ce qui est sûr, c’est que le renfort de J Mézard, le ministre PRG-macronien de l’agriculture,  qui entre les deux tours avait fait le déplacement en Tarn-et-Garonne, est resté sans effet.

Du coup, on ne sait pas quelle fut la réaction de J.M Baylet. Bougon?: Valérie Rabault, celle qu’il accuse de lui avoir fait perdre le Sénat, se voit reconduite par les électeurs. Ravi?: son autre bête noire, P. Mardegan qui avec ses amis regroupés autour de C. Astruc, et au prix de quelques spectaculaires retournements de veste, lui a chipé le Conseil départemental, a lourdement chuté. Il avait misé gros sur la deuxième circonscription. Là les choses se sont passées comme prévu. Après avoir neutralisé les velléités macroniennes de renouvellement, usé de toute son influence pour inscrire sa candidate sous la bannière de la majorité présidentielle, voilà Sylvia Pinel élue face au FN (55%/45%). Ici comme ailleurs, le candidat frontiste peut remercier sa patronne dont la désastreuse prestation à l’occasion du débat du second tour de l’élection présidentielle, a découragé nombre de ses électeurs. Il se réjouira cependant de l’excellent score qu’il réalise à Moissac, où il fait jeu égal (17 voix d’écart) avec l’ancienne ministre. Voir ci dessous le détail.

A l’évidence, une partie des électeurs de droite a voté FN, ce qui va poser problème à la majorité municipale qui voit son électorat se dérober sous ses pieds. A l’évidence, nombre de républicains (pas tous) se sont réfugiés dans l’abstention, le vote blanc ou le vote nul pour dire leur aversion d’un système féodal qui perdure et dénoncer la faute politique commise ici par LRM. Dans la perspective des élections municipales de 2020, il faudra se pencher sérieusement sur ce résultat qui demeure, n’en déplaise aux obligés de J.M. Baylet, un faux semblant.

Une réflexion sur “Législatives: faux semblant

  1. Bonsoir,  » Ce qui est sûr, c’est que le renfort de J Mézard, le ministre PRG-macronien de l’agriculture, qui entre les deux tours avait fait le déplacement en Tarn-et-Garonne, est resté sans effet. » Outre le Déplacement de l’Ancien Président de la République à Fabas!!! Vos articles sont rassurants et cet état de fait. Merci pour tous les détails réels et chiffrés. Courage!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s