La République de Macron


Macron Jupiter, monarque républicain, assemblée pléthorique, députés godillots… gazettes et réseaux sociaux s’interrogent depuis quelques jours sur la démocratie en danger, voire sa fin annoncée avec l’avènement de la République en marche. Je sais d’expérience que la période estivale oblige les rédactions à creuser profond pour trouver des sujets dignes d’intérêt. Et si l’on doit reconnaître un mérite à cette angoisse existentielle qui a soudain saisi les journalistes, c’est bien, momentanément tout du moins, de nous épargner des thèmes aussi pointus que le bronzage sans effort, les joies de la plage, la montagne ça gagne ou la campagne c’est bien mais sans les mouches.

Mais nécessité n’est pas vertu ! Il y a quelque chose de déplacé, de fabriqué, dans cette soudaine agitation de poulailler, persuadé d’avoir vu entrer le renard. La REM est majoritaire à l’assemblée. La faute à qui ? La REM a mis un des siens au perchoir ? Depuis que la constitution existe, il en a toujours été ainsi. La REM s’octroie tous les postes de questeurs, de vice présidents et que sais-je encore ? Un c’est faux, deux, vu l’état de l’opposition, explosée façon puzzle comme dirait Audiard, elle ne pouvait pas faire carton plein. Mais les Républicains de Baroin feraient bien de la mettre en sourdine, eux qui du temps de leur splendeur n’avaient pas beaucoup plus d’égard avec l’opposition d’alors. Bien entendu, à gauche, les Insoumis font chorus. C’est de bonne guerre, après avoir tenté d’instruire un procès en illégitimité, eux dont le leader a été élu avec un des plus fort taux d’abstention aux dernières législatives, ils dénoncent la monarchie, l’absolutisme du nouveau pouvoir, appellent à la résistance, à l’insurrection parfois. Rien que ça !

Voilà des députés qui dénient au Président de la République jusqu’au droit de convoquer le Congrès, qu’il bouderont d’ailleurs pour manifester place de la République Consternant aveuglement, inconséquente pitrerie, misérable vindicte qui peine à cacher le désarroi de cette classe politique, pour le coup toutes tendances confondues, confrontée tout à coup au spectacle de sa déréliction. Il faut dire que l’on en voit de belles ! Des Insoumis s’apitoyer par exemple sur le sort du premier ministre offensé disent-ils de devoir faire son discours de politique générale, après la réunion du Congrès. Les Français n’ont pourtant pas oublié les engagements du candidat dans ce domaine. Et puisqu’un homme averti en vaut deux, il est aussi prévu la rotation des postes à mi mandat. Que diront donc les zélées vestales de la cinquième république ? Qu’il est brutal de remplacer des hommes et des femmes d’expérience ? On se souviendra alors que les mêmes se gaussaient de ces député(e)s novices. Ces mêmes qui au nom d’une parité absolue qu’il n’ont bien évidemment jamais revendiquée et encore moins appliquée dans leurs entreprises, ont trouvé que la REM trahissait ces engagements en élisant un homme au perchoir.

Le Président ne donnera pas la traditionnelle interview du 14 juillet. Qui s’en plaindra ? Il y a longtemps que cela n’intéressait guère que les deux journalistes sélectionnés par l’Elysée. Le Président ne tient pas la chronique de ses jours, n’est pas le commentateur de ses faits et gestes. Il a tellement été reproché, à juste titre, à l’ancien président de céder à cette manie, qu’il est pour le moins incongru de faire grief à l’actuel locataire de l’Elysée de n’y point s’y résoudre. Un président Jupitérien ne fait pas tomber la foudre sur ses sujets apeurés, il est juste celui qui sort de la mêlée, qui protecteur de la République, tente de donner du sens. On pense tout de suite à De Gaulle et Mitterrand. Vous voyez bien que la Révolution macronienne est au sens propre une révolution, c’est-à-dire un retour aux sources… de la V° République.

 

2 réflexions sur “La République de Macron

  1. Bonjour et bon été 2017***Je ne peux me permettre de vous dire  » Gérard…. » et Amitiés « . Toutefois le cœur y est, tant vos  » papiers  » sont effectivement  » excellents  » *Je confirme!Cdlmt
    EX=} »…nous épargner des thèmes aussi pointus que le bronzage sans effort, les joies de la plage, la montagne ça gagne ou la campagne c’est bien mais sans les mouches. »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s