10 millions d’euros dans la piscine


Terres des Confluences avait donné rendez-vous à ses conseillers et conseillères dans la salle des fêtes de La Ville-Dieu du Temple. A cause de l’été probablement, il manquait du monde à l’appel. Entre climatisation bruyante et micro défaillant, il fallait bien du mérite aux élus présents pour suivre l’ordre du jour. On l’a déjà dit ici, le Conseil communautaire ne peut pas travailler sérieusement dans de telles conditions. Et ce n’est pas la première fois! Du coup, l’heure aidant, des débats ont été escamotés, comme celui qui devait porter sur le très intéressant Projet d’aménagement et de développement durables de Durfort Lacapelette. 

La piscine

Officiellement le Centre aquatique intercommunal. Le cabinet ADOC, chargé de l’étude de faisabilité, a présenté trois scénarios. C’est le plus cher qui a été retenu, plus de 10 millions d’euros d’investissement pour un bassin sportif avec fond mobile, un bassin détente loisirs pour les scolaires et le grand public, une pataugeoire avec espace de jeux et un espace bien-être avec SPA.

Le financement de ce projet sera assuré par un recours à l’emprunt et des subventions qui ne sont pas encore accordées,  de l’Etat, de la Région et du département. Les communes mettront la main à la poche, notamment Moissac et Castelsarrasin qui se sont déjà engagées. Le hic dans cette affaire, c’est que d’entrée de jeu, il est prévu un déficit annuel de fonctionnement de quelque 500 000 euros! Rendez-vous en fin d’année pour les décisions définitives.

Effectifs

Entre créations et suppressions de postes, les effectifs de la COM-COM augmentent doucement mais sûrement. A ce jour 66 postes budgétisés. Un protocole relatif au temps de travail des agents nous a été présenté. Il détaille avec beaucoup de précision, les conditions d’emploi et fixe les règles d’organisation et de fonctionnement.Un bon travail qui permettra d’harmoniser la situation des différentes communes. Il ne nous a pas été dit si les syndicats avaient été consultés.

Le PLUI-H

Il faut apprendre dare-dare cet acronyme. Le Plan local urbanisme intercommunautaire  en matière d’habitat. Il s’agit de construire un projet de territoire à 22 en prenant en compte les objectifs de développement durable. Trois gros chapitres vont structurer l’approche. Il s’agira d’abord de travailler à la croissance des activités productives et du tourisme, promu levier de développement. Les centres bourgs feront l’objet de toutes les attentions afin d’y maintenir des activités commerciales. Les parcours de vie des habitants et des touristes constitueront le deuxième axe de cette politique. Il s’agit de répondre aux besoins des populations, notamment en matière de numérique. Enfin, le PLUI-H entend se préoccuper de la qualité du cadre de vie en favorisant les aménagements durables et la mobilité respectueuse de l’environnement.

Zones défavorisées

Unanime, le Conseil communautaire a voté une motion demandant le classement des communes exclues en zones défavorisées. Il s’agit de les aider à compenser les handicaps naturels par des subventions spécifiques. Les agriculteurs pourraient ainsi être autorisés à faire de l’élevage, sans lequel, l’équilibre des exploitations est parfois difficile à trouver.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s