Les ratés du dernier conseil


La majorité a parfois du mal à expliquer clairement l’objectif des délibérations qu’elle nous propose. Vous imaginez bien qu’il est difficile pour l’opposition de gauche, se veut-elle constructive,  de les voter les yeux fermés. Lors du Conseil de juillet, le maire, en l’occurrence fort embarrassé, a du se résoudre, devant des oppositions pour une fois unanimes, à convoquer un Conseil exceptionnel afin de représenter la délibération concernant une subvention à l’Association Plein Vent. L’objet n’apparaissait pas. L’opportunité semblait discutable. Et le propos allait se perdre dans les méandres du Tarn. Bref, nous avons été à nouveau réunis ce 20 juillet, pour nous prononcer, favorablement, sur l’octroi de cette subvention.

Championnats de France de jet vitesse

Plein Vent qui défend le petit commerce moissagais, s’est rapprochée d’ une autre association Action jet pour l’organisation, les 26 et 27 aout prochains de la finale de jet vitesse. Elle entend à cette occasion proposer des stands et des animations et prendre en charge la publicité de l’événement. Pour ce faire, elle demandait et a obtenu une subvention exceptionnelle de 3000 euros. Ce n’est pas la première fois que Moissac dont le plan d’eau est à plus d’un titre exceptionnel, accueille cette compétition. Spectaculaire, elle attire beaucoup de monde. D’ores et déjà, les réservations hôtelières sont en hausse pour la période. Seul petit bémol, le préfet n’a pas encore donné son autorisation.

Roulis et tangage

Le navire majoritaire semble pour sa part secoué par des vents mauvais. Il y a comme de la mutinerie dans l’équipage du capitaine Henryot. A plusieurs reprises des voix discordantes s’étaient faites entendre. Cette fois, un conseiller, en délicatesse avec ses compagnons de route, a clairement et pendant la séance, demandé la démission du maire et de son équipe. Rien de moins! Certes,  il s’agit d’une initiative isolée, mais qui est du plus mauvais effet quand d’autres se contentent pour l’instant de ronger leur frein.

Il y a encore loin jusqu’au port de 2020, quand sonnera la fin du mandat. Mais ces craquements pourraient bien en annoncer d’autres. Et si nous n’en avions pas nous mêmes fait l’amère expérience, nous pourrions dire au maire qu’il faut savoir s’entourer. Ce qui, reconnaissons le,  n’est pas la chose la plus facile!

Une réflexion sur “Les ratés du dernier conseil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s