Encore une occasion manquée


Connaissez-vous le rapport de M. Marcon ? Président honoraire des chambres de commerce et d’industrie de France, il a été chargé par le premier ministre d’une mission sur la revitalisation des villes petites et moyennes. Son rapport, remis en début de mois au gouvernement, propose un ensemble de dispositifs qui touchent au logement, à l’offre commerciale, aux services publics, à l’installation des professions libérales, à la mobilité, aux aménagements touristiques et à l’animation collective. C’est un chantier colossal qui est ainsi dessiné et qui se veut une suite au programme « Cœur de ville ». Cinq milliards seront mobilisés sur cinq ans. Une aubaine !

Pas Moissac

La liste des heureuses élues est tombée ce matin. Moissac ne fait pas partie des 24 villes sélectionnées dans la région Occitanie. Etait-elle au moins candidate ? Le conseil municipal n’a jamais été informé de quelque démarche que ce soit. Certes, Moissac est déjà éligible à la politique de la ville, ce qui lui permet de toucher des aides de l’état pour la mise en place d’actions ciblés par quartiers dans le domaine social, du logement et de l’animation commerciale. Mais il y avait là une occasion extraordinaire d’aller plus loin, de construire un véritable projet urbanistique et commercial pour notre cité. Figeac l’a bien compris. Elle bénéficiera de ce nouveau plan, au même titre que Montauban. Venons-nous de vivre une fois de plus une occasion manquée ?

Quand on regarde la situation de notre ville, on ne peut que le déplorer et s’interroger. Le déplorer car les commerces ferment les uns après les autres. Pas moins de six boutiques ont baissé le rideau depuis le début de l’année. Sans repreneur déclaré, si ce n’est les banques : on dit que le Chapon fin pourrait être repris par le Crédit Agricole ! D’autres commerçants ont récemment fait savoir que la situation économique et sociale de la ville les inquiétaient au plus haut point. Il y a de quoi ! Il est clair que Moissac est en petite forme. Les commerces s’en vont, et le cœur de la cité est peu à peu déserté par la population la moins défavorisée. On s’interroge donc. La municipalité fait-elle le nécessaire ? On sait que Jacques Mézard,  avait demandé aux préfets de région de présélectionner les villes à soutenir dans ce cadre, en les interrogeant sur leur intérêt pour ce dispositif. On attend des explications !

2 réflexions sur “Encore une occasion manquée

  1. Mr Valès,
    il n’y a rien à retirer de votre article. C’est la triste vérité d’une équipe de la majorité municipale qui soit fait preuve d’une coupable incompétence, ou preuve d’une motivation aléatoire. A chaque conseil municipal, je demande des comptes sur l’action en matière d’économie et de commerce. Le maire, et il faut rajouter l’ensemble de son équipe ou de ce qu’il en reste, nous a promené dans ses réponses, ou plutôt par l’absence de réponse concrète.
    Savait il qu’il fallait se faire connaître pour être éligible parmis les 222 communes de ce plan?
    En avait il envie? N’a t’il pas caché ce plan, tout comme il a ignoré le FISAC 2017 et 2018?
    Quelqu’un dans cette équipe possède t’il les compétences pour agir, lui, son adjoint, ses conseillers…
    J’aurais au moins assisté aux premières loges, pendant la première année de mandat, à ce coupable refus de faire quoi que ce soit pour le commerce ou l’économie locale. Sur la satisfaction Henryesque de voir l’asso de commerçants sans ressources municipales annuelles dignes de ce nom au même moment où l’on distribue près de 18 000 euros pour un salon « gratuit » de la randonnée de 2 jours. Du réel dédain envers le monde des commerçants locaux que l’on manipule au travers d’une présidente certes valeureuse, mais maintenant dépassée par le monde moderne, et à qui on attribue si peu quand on compare aux sommes par ailleurs dépensées (cf le vestiaire à pèlerins dite maison Caboche qui aura couté à la commune près de 500 000 euros et qui reste encore vide…).
    Donc je sais de quoi je parle sur l’incurie de ce maire en la matière, et du coupable silence des autres élus de droite.
    Je redoute aussi que cette équipe laisse la commune (je parle là des moissagais et non pas de la mairie) plus pauvre en 2020 qu’en 2014.

    J'aime

  2. J’ai remarqué de suite que Moissac n’était pas sur la liste. Je pense que c’esr vraiment dommage et que c’est forcément une belle occasion ratée pour la ville. D’ailleurs, il n’y a qu’une seule ville en Tarn et Garonne qui figure sur la liste, c’est Montauban. Au final, il n’y a pas de secrets, ceux et celles qui connaissent les bons rouages, sont forcément les mieux lotis…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s