Que des bonnes intentions!


Il faut sauver le LPAH, le Lycée professionnel agricole et horticole de Moissac, menacé de fermeture au profit de Montauban où seraient regroupées les différentes sections de formation. Rien de précis pour l’instant, mais un bruit persistant et inquiétant.

Voilà plusieurs années, depuis 2014 tout du moins, que l’on s’interroge sur la pérennité de cet établissement pourtant indispensable à notre territoire. Alerté par les représentants du personnel et sans réponse précise de l’administration malgré les propos rassurants du ministre de l’agriculture, le maire a demandé
au Conseil municipal de manifester son attachement à ce LPAH. Dans un premier temps, une motion que les élus, unanimes se sont engagés à parapher, sera envoyée aux ministères concernés. Nous demandons en effet que cet établissement qui accueille 120 élèves demeure à Moissac, avec le maintien de la section ULIS (unités localisées pour l’insertion scolaire) qui permet aux handicapés d’accéder aux métiers de l’agriculture. Nous demandons aussi la mise en place d’une nouvelle formation, bac pro, débouchant sur des postes de chefs de cultures, si nécessaires à la bonne tenue de nos exploitations arboricoles.

Alors que le lycée d’enseignement général, François Mitterrand se voit interdit d’ouvrir de nouvelles sections, la perte de ce LPAH serait pour Moissac un très mauvais coup dans un territoire dont l’activité principale est l’agriculture et où de très nombreux jeunes sont en recherche d’un emploi.

Maison de services au public

A part ça, ce conseil municipal extraordinaire a approuvé la création d’une maison de services au public. Une sorte de guichet unique où les citoyens déroutés par les procédures administratives, ou ne disposant pas des moyens numériques, pourront trouver conseils et coups de main. Le CCAS  s’installera à la Maison de l’emploi et de la solidarité, où avec ses partenaires, MAJ notamment, il répondra à une demande paradoxalement croissante sur le territoire.

Total solar

Voilà une entreprise de la région parisienne qui cherche à s’installer dans le Sud-Ouest. La mairie lui a proposé quatorze hectares au lieu-dit « Belle ile » où elle pourrait monter une centrale photovoltaïque, une véritable ferme solaire. On n’en est encore qu’aux lettres d’intention, mais le projet est alléchant, moins pour ce qu’il pourrait rapporter à la commune, un peu moins de 40 000 euros de loyer annuel, que pour les perspectives qu’il dessine en matière de développement économique et de diversification. Seul hic dans cette affaire : Total solar a trois ans pour se déterminer -période d’exclusivité- trois ans pendant lesquels, il procédera à toutes les études qu’il souhaite, sans payer un centime de loyer à la commune de Moissac.

Big brother

Il faudra bientôt badger au stade du Sarlac, au Centre culturel ou à l’entrée de l’école Chabrié. La mairie veut contrôler les allées et venues pour éviter les dégradations ou en trouver les coupables. Mais ce projet dont on peut comprendre les préoccupations, pourrait bien s’avérer une forme pernicieuse de contrôle social, d’autant qu’en l’état, il est particulièrement flou. Pourtant, il paraît que la mairie dispose d’une étude dont elle n’a pas voulu nous révéler la teneur. Précision : les auteurs du rapport sont ceux qui ont vendu à la ville le système de caméras vidéos. C’est rassurant n’est-ce pas ?

 

 

 

2 réflexions sur “Que des bonnes intentions!

  1. Maryse BAULU trouvait que ses collègues de droite avaient chopé le melon et voulait démissionner en décembre (dixit une bonne âme à la langue bien pendue de son équipe qui doit bien la porter dans son cœur). Résultat, elle reste accrochée (à ses indemnités?) et c’est Laurent TAMIETTI qui s’en va en janvier. L’ambiance doit être excellente lors des réunions internes chez les républicains locaux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s