Au rapport


Pour ce Conseil municipal de novembre, on a examiné le ROB, le rapport d’orientation budgétaire. Pas de vote, juste une discussion avant la présentation du budget 2019. Pas de surprise, le ROB 2019 ressemble comme un jumeau à celui de 2018. Voir ici le document original

Fonctionnement

L’état a demandé que ces dépenses ne progressent pas de plus de 1,2%, soit un peu moins que l’inflation. La majorité municipale s’engage sur 1,3%, mais avec une masse salariale en progression de 4%

Raté, la majorité ne parvient pas à contenir les dépenses de personnel, qu’elle explique par des missions nouvelles. Mais combien de missions ont-elles été transférées à la communauté de communes, avec quel volume d’emplois. On a posé la question, on attend la réponse. Depuis des années nous demandions la mise en place d’une GPE, gestion prévisionnelle des emplois. La majorité vient de s ‘y résoudre.

Dotations

Elles sont stables ou en progression, effet politique de la ville. La DGF, dotation globale de fonctionnement, la dotation principale, ne diminuera pas en 2019.

L’état a ponctionné les communes riches au profit des communes les moins favorisées.

Fiscalité.

La taxe d’habitation n’augmentera pas. Rappelons qu’une partie des ménages moissagais, les moins favorisés, ont bénéficié cet automne d’une ristourne de 30%, compensée à l’euro près par l’état.  En 2022, tous les ménages de France seront dispensés de cette taxe.

La taxe foncière devrait progresser de 1% en raison d’une révision des bases, les taux restant inchangés. Du coup ces deux ressources, un peu plus de 5 millions d’euros, demeurent stables pour la ville.

Seuls 40% des Moissagais sont assujettis aux impôts locaux. C’est dire l’état de la ville.

Subventions

Le volume de subventions aux associations est maintenu

Investissement

Une nouvelle OPAH (opération programmée d’amélioration de l’habitat, sera lancée en 2019, dotée de 180 000 euros.

Il est en effet nécessaire de poursuivre le travail entrepris par la précédente majorité, tant l’habitat de centre-ville est dégradé.

Et puis…

Rien ou presque. Poursuite du projet de musée dans l’abbatiale pour 1 million d’euros. Participation à la construction du complexe aquatique, la seconde phase se montant à 500 000 euros.

La ville est en roue libre. On aurait pu imaginer des investissements autour de l’énergie, de la valorisation des déchets ménagers et agricoles. Et le tourisme ? La majorité en parle, elle tire même des plans sur la comète à la faveur du Contrat Grand site, mais fera de 2019 une année blanche dans ce domaine. Et la formation ? Rien non plus. Et la place de Moissac dans la Com-com… Toujours rien.  A deux ans des élections, ce ROB annonce déjà un budget de fin de mandat

Publicités

Une réflexion sur “Au rapport

  1. Plutôt l’impression d’avoir en face de soi un médecin qui devrait diagnostiquer un cancer, préfère parler de rhume, et distribue de l’aspirine pour faire plaisir au patient.
    Le cancer de Moissac, c’est la pauvreté. On se fait enrhumer avec un musée de plusieurs millions d’euros qui ne créera aucune richesse ou si peu. Et au conseil municipal, on parle d’aspirine au lieu de parler de vrais problèmes.
    Si la priorité de Moissac c’est un musée à plusieurs millions d’euros, j’ai du rater un épisode.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.