Soyons Républicains!


Le gazole est au plus bas. Ils s’en moquent. Le gouvernement a mis 10 milliards sur la table pour le pouvoir d’achat des plus défavorisés. Peccadilles ! Il avait auparavant lancé un plan grande pauvreté, un plan Alzheimer. Déjà oubliés! L’orientation, la réforme du bac et le soutien aux élèves en difficulté. Bof! La transition énergétique, la lutte contre les pesticides, la promotion d’une agriculture paysanne… Qu’il s’occupe de nos fins de mois ! Les chantiers, retraites, chômage, dépendance, justice, ouverts avec les partenaires sociaux. Pas entendu parler !

C’est marrant, les ronds-points qui se servent à merveille des réseaux sociaux, et ceux qui par conviction ou panurgisme, qui en l’occurrence pourrait s’appeler pétoche face au jaune, font comme si, en 18 mois, il ne s’était rien passé. Comme si ces dernières semaines, le gouvernement n’avait rien fait pour répondre aux revendications aussi multiples que contradictoires. Pourtant, on peut comprendre, si l’on demeure un citoyen responsable, que la tâche est et sera rude et longue. Et que s’il faut changer des choses, il le faut, il sera nécessaire de s’assurer, par un dialogue le plus profond possible, que les citoyens dans leur ensemble approuvent les changements, en mesurent bien les tenants et aboutissants.

C’est certainement trop demander à ceux qui samedi après samedi s’exercent à la guérilla urbaine, aux techniciens de la manipulation de masse qui rêvent, pour reprendre le titre d’un opuscule de Julien Coupat, le gourou de Tarnac, de « l’insurrection qui vient ». Mais en dépit des samedis de vitrines brisées, de mobiliers urbains pulvérisés, de voitures particulières incendiées, Mélenchon, Le Pen, les commandos en gilets jaunes et cagoules noires, ne voient toujours rien venir. Et pourtant, ceux-là n’économisent pas leur peine, saturent les réseaux, occupent les médias, justifiant tout, la haine antisémite, le racisme le plus crasse, la violence sans limite, sans objet. Voilà Mélenchon et consorts rendus en 1793, rêvant de la terreur qui sut si bien faire tomber les têtes et dévorer ses propres enfants.

Répétons-le, chacun a le droit de ne pas être d’accord avec la politique du gouvernement. Il a le droit de manifester son opposition, dans la rue, dans la grève et dans les élections. Mais nous faisons société parce que, tous autant que nous sommes, dans notre diversité, nous nous acceptons, nous nous sommes donné des règles, des lois, nous nous reconnaissons dans le pacte républicain qui repose sur la démocratie représentative. Certes, on peut améliorer la République, faire en sorte que les citoyens participent plus aux délibérations, soient régulièrement consultés. Par exemple, dans certaines communes, les maires qui sont élus, et révocables tous les 6 ans, ont mis en place des budgets participatifs, à la discrétion des citoyens.

Mais ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain. Ne cédons pas aux modes médiatiques qui passent de plus en plus vite, ne cédons pas aux injonctions de la toile, aux mises en demeure, aux manipulations politiques, aux menaces, à l’hystérie ambiante. Prenons le temps de la réflexion, de la discussion collective, pacifiée, organisée, émancipatrice. Soyons Républicains !

Publicités

3 réflexions sur “Soyons Républicains!

  1. Encore une fois en colère dans les propos du rédacteur :
    « Prenons le temps de la réflexion, de la discussion collective, pacifiée, organisée, émancipatrice. Soyons Républicains ! » oui cela m’apparait très utile pour tous. Mais ce n’est pas en démolissant systématiquement les INSOUMIS ou le PG, voire les « Gilets jaunes » que seul ce qui reste du PS nous parviendrons à « cette prise de temps de réflexion ». « Protèges-moi de mes amis , mes ennemis je m’en charge ». En se comportant avec de tels critiques (fondées sur des ressentiments passéistes) le PS, comme le PC va s’enterrer tranquillement. Demain pourra-t’on encore parler de l’Union de la Gauche. Il est vrai que le PS a en grande partie, rejoint Macron pour devenir un Parti centriste. Cela me rappelle le virage qu’ont pris la CFDT.
    PS et CFDT et 1968 « révolutionnaires » c’est loin déjà. GV

    J'aime

  2. Mais quel mépris!!! non , les ronds-points c’est pas marrant ! Il fait froid , les citoyens y tombent malades …et ils continuent ..pour s’amuser certainement ! Certes les problèmes viennent de loin mais les limites paraissent atteintes et le mépris n’a jamais rien résolu .
    Je ne suis pas moissagaise mais l’ai été quelques années du temps de Jean Paul Nunzi et c’est pour cela que je suis avec attention toutes les infos concernant Moissac . Nous sommes ici dans des enjeux nationaux ..quoique il me semble qu’une des caractéristique principale de cette révolte ( j’interprete comme cela ce mouvement pour le moment) est bien la fracture entre les élites et les citoyens mais aussi la fracture immense entre Paris ( qui centralise tout y compris la culture mais aussi les médias ) et les territoires . Par moment je me prends à rever à une Occitanie autonome …

    J'aime

  3. Le mouvement des gilets jaunes a mis le doigt sur les inégalités sociales. La hausse du carburant n’a été que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Maintenant, la machine est lancée . Certes, la violence est inadmissible mais la violence du système n’est-elle pas inadmissible ? Depuis quelques temps, notre chère démocratie en prend un sacré coup ! Si le mouvement des GJ mobilise autant de monde, c’est signe qu’il faut l’écouter. Et plutôt que de pointer du doigt et l’un, puis l’autre, pourquoi ne pas essayer de le comprendre ? Sommes loin de la promesse de bienveillance initiale… Et à force de regarder celles et ceux qui profitent illegallement du système sans être inquiétés pour la plupart , à force d’être trompé, méprisé, le peuple ne pardonne plus. L’action forte de nos dirigeants serait aujourd’hui de revoir et abolir certains privilèges aujourd’hui injustifiés, et qui coûtent un argent fou, du côté des élus et même du gouvernement. A bon entendeur !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.