« On nous cache tout, on nous dit rien »


Dialogue avec des Gilets Jaunes

14 heures, ce vendredi 18 janvier, marché gare de Montauban. Rencontre, la quatrième pour ce qui me concerne,  avec une délégation d’une quinzaine de gilets jaunes, dans un local sommairement aménagé, mis à disposition par la mairie. Ponctuels, les GJ nous ont accueillis, avec courtoisie, affichant d’entrée de jeu leur volonté d’ouvrir sans agressivité le dialogue…Voilà qui nous changeait de l’hostilité menaçante qui nous avait été réservée sur le rond-point d’Aussonne au nord de Montauban.

Le mépris

Sur la quinzaine de Gilets présents dans la salle, une écrasante majorité de retraités, hommes et femmes, certains cabossés par la vie, un jeune chômeur de 24 ans et deux commerçants, chefs d’entreprise, dont les interventions se voulaient plus politiques. Le tour de table a vite mis en évidence le nombre et la diversité des questions soulevées par les GJ. Mais d’abord, les petites phrases du Président de la République! Ces séquences qui ont prospéré sur les réseaux sociaux leur sont apparues comme un insupportable mépris, une atteinte à leur dignité, Un président ne doit pas parler comme ça » a sobrement conclu une retraitée.

Le pouvoir d’achat

Après bien sûr est venue la question du pouvoir d’achat.  Une revendication : l’augmentation des prestations et l’indexation des pensions sur l’inflation avec la création d’une sorte de revenu universel, une pension unique qui mettrait un peu d’ordre et de lisibilité dans un système qui leur paraît trop compliqué. Je leur ai fait remarquer que tout cela est dans le programme présidentiel et est en cours de discussion actuellement avec les partenaires sociaux dont nos interlocuteurs ne veulent pas entendre parler.

Les pensions

On a à peine évoqué le chômage, les GJ se plaignent surtout de Pôle emploi, dénoncent le manque d’écoute et exigent des stages gratuits de formation. On leur a fait remarquer que sauf cas particulier, c’est déjà la règle. Le CICE est aussi arrivé sur la table. Je leur ai expliqué que c’était fini, transformé en baisse pérenne des charges pour les entreprises. Difficile à entendre pour des retraités qui ne demandent pas un emploi, mais veulent des allocations, des pensions plus fortes, dit autrement du pouvoir d’achat.

Les élus

On a parlé de l’ISF, des impôts payés par les riches, de la justice fiscale, mais le domaine est technique et on a bien senti que la majorité des GJ avançaient en terre inconnue. En revanche, ils parlent d’une seule voix pour demander la réduction du nombre de députés, limiter leur mandat et leurs émoluments, voire supprimer le Sénat. Ils pensent que les élus, qui sont pour eux une caste coupée du peuple, vivent sur son dos, alors qu’ils demandent des sacrifices aux plus pauvres : APL, CSG, taxe gazole… Comment leur faire admettre que députés et sénateurs ont déjà sérieusement diminué leur train de vie ? Comment les convaincre que la démocratie représentative a un coût ? Que faire les lois, négocier les traités ça prend du temps, ça demande du savoir, de la technique, voire de la culture ? Du coup, on n’a pas parlé du RIC. A l’évidence, le greffon qui a poussé du coté de Marseille et ramifié dans les réseaux FN et Insoumis n’a pas pris chez nos interlocuteurs.

Les 10 milliards

J’ai voulu avant de nous séparer, rappeler que le Président de la République a mis 10 milliards mis sur la table pour améliorer le pouvoir d’achat. Ils n’ont rien vu et les plus politiques estiment que Macron aurait pu faire beaucoup plus… en rétablissant l’ISF. il est clair que les GJ nourrissent une grande hostilité, quand ce n’est pas de la haine à l’égard des politiques, et aussi des médias qu’ils regardent mais qu’ils ne croient pas. Ils sont persuadés comme le disait déjà Dutronc « qu’on leur cache tout, qu’on leur dit rien ». Qu’on, politiques, médias, élites confondues, leur ment. Bizarrement, ceux de Montauban, épargnent les grands patrons et chez les politiques, Brigitte Barèges « qui les soutient ». On l’a bien vu d’ailleurs à Souillac. Devant E Macron, la maire LR de Montauban parle comme ses GJ, s’indignant que la France soigne gratuitement les étrangers. Elle évoquait  la CMU, couverture maladie universelle qui fait pourtant honneur à notre pays.

Pour en savoir plus sur la nature des GJ:

https://www.nouvelobs.com/politique/20190111.OBS8351/plongee-dans-les-comptes-facebook-des-gilets-jaunes.html

https://www.marianne.net/politique/christophe-bourseiller-les-gilets-jaunes-evoluent-dans-une-orbite-ideologique-de-droite

https://www.lesechos.fr/amp/57/2235557.php

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.