Où sont les jeunes?


Moissac vieillit. En deux ans la population de plus de 60 ans est passée de 27,5% à 31% de la population totale. Les plus de 75 ans pèsent à eux seuls 18%. On se doute que cela n’est pas sans conséquence sur les demandes sociales : aides à domicile et transports avec le Service d’accompagnement social à la mobilité.  Ce service, récemment créé, a effectué 13 sorties par semaine au bénéfice de personnes âgées en moyenne de plus de 83 ans.

C’est dire l’importance du CCAS, le Centre communal d’action sociale, il vient de publier son bilan d’activité 2018. Organisé en quatre pôles, administratif, social, séniors et petite enfance, il emploie à ce jour 91 agents dont 67 permanents. Sa masse salariale a augmenté de 6% entre 2017 et 2018, sans que l’on sache si cette progression est le résultat de mesures techniques, glissement vieillesse technicité (GVT), en clair ancienneté et montée en compétences, ou la conséquence de créations de postes. Plus préoccupant, le taux d’absentéisme, 11,5 %,  en progression de 44% par rapport à l’année précédente. Ces chiffres peuvent poser questions : une maladie non identifiée frapperait-elle le CCAS ? Les conditions de travail se seraient-elles en quelques mois particulièrement dégradées ? Pas de trace à notre connaissance d’un virus ravageur du côté de la rue des Mazels. Et pour le reste, il faudra se fier au rapport d’évaluation. Un rapport externe qui estime que « le projet de service est mis en œuvre dans le respect… des bonnes pratiques professionnelles » Et constate même que « la majorité des agents a exprimé sa satisfaction vis à vis du service ». Dont acte !

Mais faute de réponse dans l’immédiat, on notera l’adresse de Maryse Baulu, vice-présidente du CCAS aux  personnels : « Tout le monde doit se fédérer pour que le service puisse assurer au mieux les missions qui sont les siennes… Nous sommes au service du public. Vous de par votre emploi, les élus de par les missions qu’ils ont acceptées le jour de leur élection » On appelle cela un recadrage. Il faut dire que ça grogne un peu au sein de l’institution, l’annonce de la création d’un CCAS intercommunal inquiète une partie des agents.

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.