Climat: passons aux actes


Greta Thunberg est formidable dans sa fonction d’imprécateur. A l’heure d’internet et des réseaux, elle fait le buzz mondial. A l’ONU, elle nous a annoncé l’Armageddon dans un discours qui sur le fond et sur la forme interroge. Sur la forme d’abord : un honnête travail de communicant, fait pour interloquer et être repris en boucle. C’est d’ailleurs ce qui se passe. Sur le fond : il y a dans le discours de cette jeune fille quelque chose qui pourrait être du Paul Nizan revisité : « 20 ans, je ne laisserai personne dire que c’est le plus bel âge de la vie… » Jeunesse révoltée ! Mais aussi autre chose, jusque dans le regard,  qui rappelle ces prédicateurs protestants du XIX° siècle, courant les campagnes et promettant à « tous les pauvres pêcheurs » les flammes de l’enfer.

Jacques Chirac, à cette même tribune, l’avait dit : « la terre brûle. » C’est maintenant chose admise par une bonne partie de la planète, à l’exception de quelques irréductibles, Amérique du nord en tête, excusez du peu ! Et sur ça que dit Greta ? Rien. Elle annonce qu’elle va attaquer en justice cinq pays, dont la France, « pour inaction et atteinte aux droits de l’enfant. » Probablement que la France pourrait mieux faire et plus vite, mais pourquoi cinq pays : France, Allemagne, Brésil, Argentine et Turquie. Et pourquoi ces 5 là et pas les USA, le Canada, la Russie, la Chine… ? Curieuse balance dont on aimerait connaître les considérants. Trump serait-il plus climat, voire plus sympa que Macron ?

Plus sérieusement, aucun pays ne peut dans le domaine du climat, agir seul, et encore moins changer le système. Il y faut une volonté partagée, un minimum de consensus international. Il faut des accords, comme la COP 21 en 2015 à Paris. Et parfois, il vaut mieux les refuser, le Mercosur par exemple. La réponse aux dérèglements climatiques ne peut être que globale et coordonnée. Multilatérale comme dit l’Elysée. C’est bien pourquoi, E. Macron est sur tous les terrains diplomatiques. La France est au premier rang d’une bataille titanesque, qui nous concerne car au-delà des textes et des lois, elle va nous obliger à revoir nos modes de vie. Y sommes-nous prêts. C’est là que nous avons besoin de Greta, de toute la jeunesse, pour qu’elles nous aident à nous désintoxiquer, à tracer le chemin, à inventer demain.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.