Moissac naturellement: et les bulgares?


Pas de doute, il ne nous sera rien épargné. Voilà un journaliste consciencieux, qui passe un coup de fil, laisse un message sur une boite vocale et en conclut, faute de réponse immédiate, que je n’ai pas voulu donner suite. (voir article ci-contre). Je ne vais pas donner de leçons à qui ce soit, même si cela me démange. Un journaliste qui veut joindre quelqu’un s’obstine. Il dispose de divers moyens pour renouveler sa demande, le mail, les SMS, le téléphone de la personne ou de ses colistiers. Mais dans ce cas,  juste un appel et le tour est joué. Grosse ficelle et petits calculs!

Bref, me voilà contraint d’utiliser mon propre support pour donner notre point de vue que nous avons déjà exprimé longuement dans nos réunions publiques, au cours d’une ITW à paraître bientôt (je l’espère) dans la Dépéche et que nous détaillons dans notre programme sous différents chapitres.

Nous avons en effet la conviction que les Bulgares (plus précisément les ROMS) ne sont pas qu’un problème, ils sont aussi la solution aux difficultés que rencontrent nos arboriculteurs pour trouver de la main d’oeuvre. Le RN se garde bien de le dire, préférant, démagogie oblige, faire croire qu’avec lui, le problème disparaîtrait, comme par miracle, d’un seul coup de menton. Soyons sérieux! Cette main d’oeuvre doit être accueillie, pas laissée à l’abandon, livrée à de petites mafias qui prospèrent sur elle. Il est de la première importance que la puissance publique, en l’occurence, la mairie, s’en mêle. Elle doit connaître les besoins en main d’oeuvre, savoir dans quel cadre elle arrive, comment et où elle sera logée. Elle doit veiller, en utilisant tous les outils juridiques disponibles, à ne pas laisser s’entasser dans des appartements parfois indignes ces populations dont une petite partie ne travaille même pas sur le territoire moissagais. Le permis de louer, la loi n’est pas appliquée à Moissac, devra entrer en vigueur. 

Mais la mairie doit aussi dire à ces nouveaux arrivants quels sont leurs devoirs, leurs obligations vis à vis de la population moissagaise. Faire autant de rappel à l’ordre que nécessaire, avant de sanctionner. Expliquer, prévenir, sanctionner! C’est pourquoi nous mettrons sur pied un Bureau d’accueil, dont les missions seront, entre autres, de rencontrer salariés et employeurs, de vérifier les conditions d’arrivée (contrats de travail, logement), d’accompagner ces populations dans leurs parcours moissagais. Pour ce faire, il faudra mobiliser les associations compétentes, la police municipale dont les missions seront précisées et recruter des médiateurs sociaux bilingues. Par ailleurs, il faudra s’assurer que l’obligation scolaire est respectée par les familles et les enfants accueillis dans les écoles de la commune pour éviter les phénomènes de concentration.

Le programme, La liste, l’agenda des réunions publiques sur le site www.moissacnaturellement.com (Inscription lettre hebdomadaire d’actualités)
Soutenez-nous en vous abonnant à nos réseaux sociaux
Suivez nos actualités vidéo

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.