Echos de campagne: épisode 4


Je n’ai pas participé à la dernière réunion du Conseil municipal. Mon groupe Divers gauche était représenté par Christine Fanfelle à qui j’avais donné procuration. Mais cette absence m’a valu un titre dans la presse du coin, elle qui pendant 6 ans a « oublié » presque systématiquement d’évoquer nos interventions ou de mentionner nos nombreuses questions à la majorité. Mais à propos, ai-je, avons-nous une seule fois siégé dans ce conseil?  A regarder de près les photos du canard sus nommé, on ne nous y voit jamais, c’est bien la preuve…

Je n’ai pas participé au dernier conseil, j’avais une bonne raison, pas un « alibi » comme l’écrit improprement ce journal. Sécher une séance n’est pas un crime. Je parlais avec les électeurs de Saint Benoît. Après tout je suis en campagne! Et je pense que j’étais parfaitement représenté. Nous étions trois dans ce groupe Divers Gauche. Il y a plus d’un an, le troisième a déserté le navire, porté pâle sans raison évidente, sans que cela n’émeuve personne. Il est candidat sur une liste concurrente.

J’ai cru comprendre que la maison du gardien du cimetière était le sujet du soir. Pas pour la mairie, qui manifestement estime l’affaire réglée, mais pour le canard qui avait narré la veille les tribulations du gardien. On n’est pas dans le gothique, surtout pas flamboyant, mais cette histoire d’insalubrité, de plainte en justice a de quoi faire saliver certains folliculaires. Pour cette raison et parce que le dossier était manifestement incomplet, Christine Fanfelle, seule contre tous, n’a pas voté la délibération concernant les logements de fonction. Dommage que le journal ait oublié de le mentionner.

Moi, je ne connais pas les détails de l’affaire, et comme l’article n’est guère éclairant, je me garderai bien de la commenter. En revanche, d’autres ne s’en privent pas. Une candidate qui au demeurant n’est pas élue, a eu droit à son petit discours, en plein milieu d’un compte-rendu de conseil. Le journal de la démocratie a décidément l’oreille sélective et le parti pris grossier. Au mépris de la plus élémentaire éthique!

Une réflexion sur “Echos de campagne: épisode 4

  1. Minable de la part du journal local d’autant qu’il ne se prive pas de soutenir, dans ses articles, une candidate élue de la majorité encore actuelle…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.