Complots


« La vraie fausse pandémie est terminée. Merci d’avoir collaboré à ce test mondial d’obéissance. C’est un succès. » Voilà ce qu’on peut lire sur les réseaux sociaux. Voilà ce que postent certains sur leur page Facebook, ici et maintenant. Ce type de publication n’est pas, en soi, étonnante. Par les temps qui courent, le complotisme est tendance. Il interroge cependant quand il émane d’une candidate à l’élection municipale de Moissac qui s’est par ailleurs très investie dans les solidarités face au Covid19. C’est à ne rien comprendre, sauf à admettre que la même personne peut se réveiller en docteur Jekyll et se coucher en mister Hyde.

Drôle d’époque qui voit aussi un philosophe, BHL, chroniquer le moment, dénonçant dans le même mouvement « notre incroyable docilité » et « un monde barricadé, avec ses gels hydroalcooliques, avec ses chiens labradors dressés à renifler les porteurs de Covid (…) Ce monde de maîtres-chiens où nos maîtres seraient des chiens et nous traiteraient comme des chiens, je l’ai vu se profiler, et j’en ai une peur bleue ». Qu’aurait-il dit si les gouvernements, en l’occurrence Macron, étaient restés de marbre, avait laissé le virus faire son œuvre de mort ? C’est quoi ce monde où les médecins, les scientifiques, alors qu’ils sont confrontés à ce mal insaisissable et nouveau sont aussitôt accusés d’incompétence, pire de vouloir s’octroyer un pouvoir parallèle, complice d’un pouvoir politique qui n’aurait d’autre objectif que d’asservir le bon peuple ? BHL n’est pas un tenant des théories du complot, mais sa charge contre le « pouvoir médical » donne du carburant à la nébuleuse complotiste.

En psychiatrie cela s’appelle le délire paranoïaque. Voilà une partie de l’humanité gagnée par la maladie, par un virus qui a trouvé dans les réseaux sociaux un vecteur terriblement efficace. Ainsi le virus, le vrai, le fameux Covid19 qui a tué près de 30000 personnes en France, serait, c’est selon les sources et le moment, une création des Chinois, un coup de l’OMS, voire une vengeance de la nature, propagée par la 5G. Il participerait ainsi d’un vaste complot, mondialisé comme il se doit, orchestré par un diable tout droit sorti des catacombes du moyen âge, un diable sans queue ni corne. Fils naturel de Belzébuth, communément et commodément appelé « Ils ». Ce Ils est partout, il est sans visage pour en avoir de multiples, tous empruntés à l’imaginaire complotiste : les juifs, les banquiers, les technocrates, les élus et pourquoi pas les médecins.

Cette « pensée », si l’on peut ainsi la qualifier est grosse d’un projet politique, le populisme auquel certains beaux esprits naufragés des idéologies révolutionnaires tentent de se raccrocher, et de légitimer par le biais d’une relecture de 1789. Ils ne sont pas seuls. Il y a longtemps que l’extrême droite laboure ce terrain. L’histoire moderne nous enseigne que ce cousinage n’est pas qu’improbable. On sait de quoi il est capable d’accoucher. C’est à pleurer. Et à ne pas y prendre garde, nous pourrions demain nous en mordre les doigts.

 

 

Une réflexion sur “Complots

  1. Quelle époque en effet, pas drôle du tout ! Cette paranoïa démontre assurément la fragilité de la réflexion en général mais elle est utilisée, c’est évident, à des fins politiques et toujours dans le même sens. Plus c’est gros, mieux ça marche !
    Merci à Moissac Info de s’être arrêté sur cette dérive affligeante. En effet actuellement, on déplore, on dédaigne et c’est complètement contre-productif… Par contre, le fait de dénoncer-argumenter-fustiger-démontrer à l’aide de l’Histoire des idées et cela, sans relâche…serait sans doute davantage porteur. Donc doublement merci à Moissac Info.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.