Quand les masques vont tomber


Pour moi, la nuit de dimanche à lundi, fut contrairement à d’autres une nuit courte et agitée. Mauvais rêves ! Même pas prémonitoires, j’ai assez dit que sous des dehors policés, le nouveau maire de Moissac était un pur produit de l’écurie Le Pen, lignée Marion. Il suffit de bien lire l’interview qu’il vient de donner. L’homme se veut rassurant, mais cache à peine le fond de sa pensée. Passe sur les policiers qu’il veut embaucher, il est dans ses fondamentaux, à tel point que le maire qui sera officialisé samedi prochain, entend prendre directement en charge la sécurité. Cela fera un adjoint en moins. Et comme l’adjoint aux finances sera aussi en charge du personnel, il annonce déjà 7 adjoints au lieu de 9 dans la précédente équipe.

Comme il se doit en République, le sortant a donné les clefs de la mairie au nouvel arrivant. Passation de pouvoir. Avec au passage un tacle à l’ancien maire socialiste, coupable, si l’on en croit le journal, de ne pas avoir passé le relais en 2014 au nouveau maire LR.  Mensonge bien entendu ! J. P. Nunzi qui n’a jamais manqué d’aménité, ni d’esprit républicain, a fait faire le tour du propriétaire à Jean Michel Henryot tout en l’informant sur les dossiers en cours.

Parmi les priorités du nouveau maire, trouver des remplaçants aux cadres territoriaux partis ou en partance. Et là, il annonce la couleur, ce seront « des personnalités de notre sensibilité politique » Si l’on veut candidater, on est prié de montrer patte grise ! Cela ne serait-il pas discriminatoire ? Un mot pour les commerces et arrive la question de l’hôpital. On va voir ce qu’on va voir. Notre jeune édile va demander les comptes (les syndicats les ont tous les ans) et faire voter en Conseil municipal une motion. Rien que ça ! C’est vrai qu’il a découvert le problème sur le tard et n’a donc pas pu participer aux pétitions, occupations, manifestations, délégations, négociations diverses et multiples organisées depuis des années par le Comité de défense et Jean Paul Nunzi.

Interrogé sur la culture, le nouveau maire annonce plus franchement la couleur : Arène Théâtre qui craignait l’arrivée du RN aux affaires, sait maintenant à quoi s’en tenir : « ils seront indépendants sur tous les points » Autant dire, finie la résidence. Et MCV, et le festival des Voix ? Le RN veut revoir la copie et surtout pas question d’un rapprochement avec Castelsarrasin. On imagine déjà ce que vont donner les débats au sein de la Communauté de communes, notamment pour l’élection du nouveau président (B. Garguy ne se représentant pas). En effet, le RN ne veut pas d’un « caniche » de l’une ou l’autre ville. Un homme averti en vaut deux !

Une réflexion sur “Quand les masques vont tomber

  1. Je confirme qu’en 2014, NUNZI à passé les consignes à HENRYOT, puisque faisant parti de l’équipe, je sais qu’on a eu un mal fou à parler au futur maire de l’époque, durant toute la semaine ; il était effectivement avec NUNZI. Et c’est d’ailleurs dès ce moment là qu’il a commencé , déjà, des marches arrières sur ses promesses…
    Donc, cela ne m’étonnerait pas qu’HENRYOT ai raconté des sornettes à LOPEZ, pour passer comme victime devant la populasse de Moissac…
    N OUBLIEZ PAS QUE C’EST HENRYOT FAMILLY ET SON EQUIPE QUI LAISSE LA COMMUNE DANS UNE M….E SANS NOM…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.