Le voltigeur de Moissac


Brigitte Barèges, Robert Menard, Romain Lopez… trois générations, trois parcours et un même projet sur les estrades de Montauban : constituer un bloc des droites, ancré le plus à droite possible. Comme l’esquisse d’une majorité pour faire tomber Carole Delga, la présidente PS de la région Occitanie. Ménard le prophète, la pythie de Béziers ; Barèges figure de Janus, la respectabilité LR et le verbe RN ; et Lopez le nouveau voltigeur de la lepénie ! Le maire de Moissac a de l’appétit. Après le banquet de Tarbes avec ses camarades frontistes, il s’invite à la table de ses ainés. Il ne se laissera pas cloîtrer dans sa ville dont il entend faire une base arrière pour préparer d’autres conquêtes.

Pourtant à Moissac, le jeune maire avance à pas prudents. D’aucuns qui assistent aux différentes réunions qui émaillent la vie d’une municipalité, le trouvent même néophyte en bien des matières. Certains le décrivent. comme un homme sous influence, flanqué en permanence de son responsable de la communication, chaperonné surtout par son directeur de cabinet qui semble lui apprendre les rudiments du métier. 

Mais là où R. Lopez donne sa pleine mesure, c’est sur twitter. Jour après jour, heure après heure, le militant s’y révèle, s’y épanouit, lâche sa bile et donne à voir aux aveugles de mars sa vraie nature. Dernière saillie en date : « les bobos socialistes de la radio publique ». Voilà notre petit édile qui se prend pour Zemmour, se rêve en pourfendeur du système, jeune croisé d’un ordre nouveau.Pour celles et ceux qui ne perdent pas leur temps sur ce réseau, consentez que je vous éclaire. Quelques chaînes d’informations en continu, et elles ne s’en cachent pas, montent, à coup de polémistes issus de l’extrême droite, des provocations permanentes. Certaines sont même poursuivies « pour incitation à la xénophobie et à la haine ». France Inter s’en est fait l’écho ! Il n’en fallait pas plus pour déchaîner l’ire du moissagais qui dénonce derechef lesdits bobos, censés « se gaver avec l’argent des français ». Ça ne vous rappelle rien ? Moi si : à un mot près, la rhétorique des Ligues en 1934, ou celle du PPF de Doriot… C’est le moment ! « Retrouvons… » nos livres d’histoire!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.