Moissac, roman photos


On était curieux de voir quel visage allait prendre « Moissac magazine », le périodique édité par la Mairie. Pour ce premier numéro, post élection, on est servi. Au-delà de nos craintes ! Le journal officiel de la municipalité n’a qu’un visage, celui de Romain Lopez, ce jeune maire qui prend bien la lumière, et dont la part d’ombre se révèle jour après jour.

Il est certes encore un peu tôt pour parler de culte de la personnalité, mais les signaux d’alerte se multiplient. Et pour le coup, il ne s’agit pas de signaux faibles. 

Pas moins de 42 photos mettent en scène le jeune lepéniste. Un record historique qui laisse loin, très loin derrière, les Nunzi et Henryot pour ne parler que des maires les plus récents. A tel point qu’on peut se demander en parcourant les quelque 32 pages de la publication, s’il n’y a pas tromperie sur la marchandise. Je croyais lire un bulletin municipal et je me retrouve avec le roman photo de Romain Lopez. En majesté, prenant la pose, sur le terrain, masqué, démasqué, en polo, micro en main… ne manquent plus que des photos du sportif, de son chien ou de son chat pour parachever le tableau. 

 A l’évidence, l’homme veut imprimer comme on dit aujourd’hui. A tel point qu’il en oublie ses adjoints, et encore plus ses colistiers, ombres furtives et rares dans cette première publication du mandat. Même la photo de famille qui fait la couverture du magazine peine à masquer la réalité. L’équipe municipale, c’est Romain Lopez, qu’on se le dise !

Pour le reste, pas de surprise. La patte FN griffe de bout en bout ces quelques pages. Papier glacé, petits textes et gros caractères pour celles et ceux qui n’auraient pas chaussé leurs lunettes, surmontés de titres coups de marteau. Ici, on ne fait pas dans la dentelle, ni dans la subtilité. On va droit au but, on cogne, le dossier sécurité en est l’illustration. Le maire se montre, mais le maire parle aussi. Il est cité à longueur de colonnes, égrenant une fois de plus ses discours de campagne, comme un écho sur papier à ses tweets quotidiens. Sécurité et propreté ! L’homme veut montrer qu’il tient ses promesses. Pour le reste, nada ! Moissac repassera.

Et comme il n’est pas partageux, voilà l’opposition officielle réduite à la portion congrue. Quelques lignes de « libre expression » pour dire que le vilain n’est guère généreux et qu’il est partisan. En doutiez-vous?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.