Relance: la part du 82


94 millions d’Euros pour l’Occitanie. 5, 27 millions pour le Tarn et Garonne. L’état au chevet des territoires, dans le cadre du plan « France Relance », un plan qui vise à accompagner financièrement des projets d’investissement des communes et de leurs groupements. Ce qui devrait bénéficier de manière indirecte au secteur du bâtiment et des travaux publics. 

Ce plan d’un montant de 100 milliards d’euros sur deux ans, financé à 40% par l’Union Européenne, a été présenté début septembre et s’ajoute aux 470 milliards débloqués au printemps dernier par le gouvernement pour faire face aux conséquences économiques et sociales de la COVID. Il couvre trois domaines : l’écologie, la compétitivité et la cohésion des territoires. 

Ce sont donc 47 projets qui vont être soutenus dès l’année prochaine en Tarn et Garonne, loin derrière les Pyrénées Orientales qui vont bénéficier d’une aide de 11,3 millions, pour financer notamment le projet de Centre de préparation à la haute performance de Font Romeu.

En Tarn et Garonne, Montauban se taille la part du lion : 1 million d’euros pour la Place nationale et 500 000 autres pour le Pont Vieux. Le Centre départemental de l’enfance et de la famille obtient 670 000 euros, et 430 000 euros iront à la construction de la Cuisine centrale de la communauté de communes « Terres des Confluences ». Le Bas Quercy et Lauzerte-Montaigu s’octroient respectivement 600 000 et 200 000 euros pour la rénovation des réseaux d’eau potable. C’est d’ailleurs un des rares projets « écologiques » du département, avec la rénovation thermique de la salle polyvalente d’Auvillar, et l’installation d’une chaufferie biomasse à Verlhac-Tescou qui obtient 30 000 euros de subventions.

En fait, rien de décoiffant dans ce département. On reste dans le classique, le prévisible : rénovation d’espaces publics, de bâtiments communaux, d’équipements sportifs… A travers ces dotations, on ne distingue aucune priorité, aucun choix politique, sinon celui « d’arroser » les territoires, de répartir la manne.  On peut s’étonner  que le tourisme ne soit pas mieux doté, 100 000 euros vont aller à la rénovation de la pente d’eau de Montech ;  mais surtout s’inquiéter que les élus n’aient pas saisi l’occasion pour lancer un véritable plan dépendance autour du grand âge. On connaît les besoins dans ce domaine, or à peine 320 000 euros seront affectés aux EPHAD du département. Enfin on peut aussi dresser le « palmarès » des Communautés de Communes. Montauban très loin devant avec plus de 1,5 millions d’euros, ensuite « les Deux Rives », présidée par J.M. Baylet avec plus de 600 000 euros et troisième « Terres des Confluences », 430 000 euros. A chacun d’en tirer la conclusion qu’il veut !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.