CCAS: on démantèle


Le rapport d’orientation budgétaire (ROB) pour 2021 est clair. Le CCAS va concentrer ses moyens sur les Ainés de la commune (aide et accompagnement au domicile, interventions 7 jours sur 7 dans le cadre du maintien à domicile, développement de l’aide à la mobilité…) Ainsi la mairie qui envisage de porter sa subvention d’équilibre au CCAS à 735 000 euros (658 000 en 2020) va récupérer l’accompagnement au logement, l’accompagnement des publics les plus défavorisé, le programme de réussite éducative… En clair, il ne restera au CCAS qui emploie à ce jour 60 agents titulaires dont 18 à temps complet, guère plus que le pôle Séniors.

Officiellement, il s’agit de maîtriser les charges dans un contexte d’augmentation permanente et de déficit des principaux services à l’exception du pôle sénior dont les efforts de gestion sont soulignés dans le ROB. En fait, la mairie veut reprendre la main sur des secteurs où elle veut pouvoir imposer sa marque et où les difficultés de gestion se sont multipliées : difficultés de remplacement, absentéisme… En 2020, le CCAS a connu une grave crise sociale, suivi d’un audit qui dans le cadre des missions en place préconisait une réflexion sur la politique RH de la structure. La mairie RN en a décidé autrement. Tout en affichant sa volonté de travailler sur la formation professionnelle, la prévention des risques et la gestion prévisionnelle des emplois, elle s’attaque directement au périmètre d’action du CCAS. Elle démantèle, elle va opérer ce qu’elle appelle des transferts de compétence et la mutualisation des services, à tel point que le poste de directeur (directrice) n’aura dès lors plus de raison d’être.

Pour justifier ce changement de cap, la mairie met en avant la situation de la commune : vieillissement de la population où les plus de 60 ans sont en deux ans passés de 27 à 31% ce qui aurait généré une importante hausse des frais de fonctionnement. A noter qu’à Moissac, les plus de 75 ans représentent 18% de la population. Pas de doute, le maire met en œuvre ses choix de campagne. Il voulait donner la priorité aux séniors. En voilà une traduction concrète. Et un signal d’alarme pour le reste de la population, les jeunes en particulier,  qui ont déjà bien du mal à trouver leur place au sein de la communauté moissagaise.

2 réflexions sur “CCAS: on démantèle

  1. A propos de démantèlement, l’article du 9 mars concernant celui de la culture n’est pas accessible : a-t-il été supprimé ?
    Ceci dit, l’un comme l’autre me laisse sans voix mais pas sans interrogation ! Où va-t-on ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.