TGV-LGV : Bingo!


C’est dit, c’est écrit, le premier ministre met plus de 4 milliards sur la table pour le TGV Bordeaux-Toulouse, et la LGV Montpellier-Perpignan, sans oublier les 200 millions d’euros pour aider au financement de la troisième ligne de métro à Toulouse qui sera une sorte de RER de l’agglomération. Chacun peut penser ce qu’il veut de ce gouvernement et du Président de la République, mais force est de constater qu’il s’engage, qu’il concrétise ce qui était inscrit dans la loi sur les mobilités (LOM) votée en 2019. Que cette décision notifiée par courrier à la Présidente d’Occitanie et au maire de Toulouse est une excellente nouvelle pour notre région, trop longtemps tenue à l’écart du réseau ferré à grande vitesse, comme elle le fut avec la construction du réseau autoroutier dans les années soixante. Toutes celles et tous ceux qui se préoccupent à juste titre du réchauffement climatique pourront je l’espère applaudir à une décision qui va aider à diminuer l’empreinte carbone de nos déplacements, offrant ainsi une véritable alternative au transport aérien. Toutes celles et tous ceux qui se préoccupent à juste titre de l’état de l’industrie française pourront je l’espère apprécier le coup de fouet qu’un tel investissement va donner au secteur de la sidérurgie et de la mécanique, pour peu qu’elles soient capables de relever le gant. Oui c’est une excellente nouvelle pour l’Occitanie et l’ensemble de ses habitants que notre catalan de premier ministre n’a pas voulu oublier.

Bien sûr, dans cette décision, notifiée maintenant, il y a une bonne part d’opportunisme politique diront les grincheux. Et alors ? Le coup de sang de Carole Delga, relayé par Jean Luc Moudenc qui se sont répandus dans tous les médias pour exiger un engagement de l’état n’échappait bien évidemment pas à ce type de considération. Nous sommes en période électorale ! Il est même évident que la première bénéficiaire de cette décision, c’est la Présidente de la région, dont l’engagement en faveur de la LGV et du TGV remonte à loin. Ce dossier a été ouvert il y a plus de 20 ans ! Il faut d’ailleurs se souvenir qu’il y a quelques années, dans le cadre du Grand projet Sud-Ouest, l’Occitanie a apporté 308 millions d’euros au tour de table pour le financement de la liaison Tour-Bordeaux afin de concrétiser au plus vite ce chantier qui a connu bien des vicissitudes et bien des polémiques et dont on mesure aujourd’hui la pertinence.

L’objectif, c’est maintenant de boucler sur l’Occitanie, mettre Toulouse à 3 heures de Paris en 2029, mais aussi assurer la liaison entre Montpellier et Perpignan ! Reste et ce n’est pas le plus facile aux collectivités locales, et en particulier à la région Occitanie à concrétiser le montage financier. En créant comme cela s’est fait sur l’axe Tours-Bordeaux, une Société de Projet Dédié (SPD). La mécanique financière portant un tel projet est forcément complexe et les investissements requis imposeront probablement de nouvelles taxes. Mais pour faire simple, l’Etat et les collectivités locales pourraient apporter 40% chacun du financement global, le reste, soit 20%, provenant de l’Europe qui y est favorable.

N.B: Je n’oublie pas le travail accompli autour de la LGV par le CESER Occitanie sous la présidence de Jean Louis Chauzy…

Une réflexion sur “TGV-LGV : Bingo!

  1. Delga-Moudenc disaient un projet à 7 milliards et ont demandé au gouvernement de financer 40%. Jean Castex a fini par dire d’accord sauf qu’il met les pendules financières à l’heure. Avec 4,1 milliards du gouvernement c’est une LGV à 10 milliards. La balle est dans le camp des collectivités locales qui ne sont plus que trois à vouloir payer (Conseil départemental 31, Métropole Toulouse, Conseil régional Occitanie). Quels impôts vont être mis en place ? ET comme Aquitaine ne veut pas participer, Delga propose une première tranche Toulouse-Agen. C’est d’un ridicule à faire trembler tous les experts ferroviaires. Pour un projet dont même les commissaires de l’enquête d’utilité publique (gens sérieux s’il en est) ont jugé inutile. Quant il serait si simple de rénover l’actuelle. Jean-Paul damaggio.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.