Mauvaises polémiques


Les Talibans sont de retour en Afghanistan. A peine le retrait américain était-il engagé, qu’ils passaient à l’offensive, reprenant sans quasiment coups férir la totalité du territoire. Kaboul dont les experts disaient qu’elle serait le dernier bastion du gouvernement en place est tombée comme un fruit mûr. Le président du pays avait pris ses précautions, fuyant piteusement dans un des émirats du golfe. On connait la suite. Les hélicoptères de l’armée américaine qui tentent de récupérer les occidentaux en panique, Des centaines d’Afghans, candidats au départ qui s’accrochent aux avions sur le tarmac de l’aéroport. Un air de déjà vu. C’était à Saïgon au siècle dernier!

La France avait anticipé autant que faire se peut cette victoire des fondamentalistes. Voilà des semaines que des avions commerciaux ou militaires rapatrient nos compatriotes, mais aussi tous les afghans ou afghanes, au total plus de 1400, qui avaient travaillé pour nos troupes ou nos institutions éducatives ou culturelles. La France n’est donc pas restée inerte, soucieuse de ne pas reproduire le comportement indigne qu’elle eut avec les harkis pendant la guerre d’Algérie.

Pour autant, les contempteurs  de Macron tentent de le mordre au mollet, décrétant que la France a vocation à accueillir toutes celles et ceux qui veulent tenter leur chance en Europe. 

Voilà le gouvernement sommé d’ouvrir grand ses frontières, sans même prendre le temps de se concerter avec ses voisins, l’Allemagne entre autre qui n’a pas oublié l’épisode des réfugiés syriens en 2015. Cette gauche tricolore, une certaine gauche, toujours en retard d’une guerre, toujours en mal  d’une cause, chicane même le président sur son vocabulaire. Parler de « flux migratoires » serait bien la preuve de l’inhumanité de Macron, » le banquier, le président des riches ». Faudrait-il alors mettre dans le même sac le président de l’association « Action contre la faim », qui sur cette même question s’autorisait dans une interview à France Inter les mêmes mots?

Décidément ce pays a besoin de polémiques aussi ineptes qu’improductives. En ce qui concerne l’Afghanistan, notre engagement passé nous impose d’aider toutes celles et tous ceux, intellectuels, artistes, enseignants, et principalement les femmes, qui ont de bonnes raisons de se sentir menacés par les obscurantistes de tous poils. Mais l’accueil de réfugiés, n’en déplaise à certains maires soucieux d’afficher sans frais leur générosité, suppose des dispositifs complexes. Et ils le savent bien. En premier lieu, l’accés à un logement. Difficile en ces temps de pénurie de logements sociaux!  L’apprentissage de la langue, la formation professionnelle s’avèrent aussi nécessaires pour trouver un emploi. Faute de quoi on condamnerait ces migrants à une errance sociale dont on connait les effets délétères y compris dans les zones « d’accueil ». On doit donc sur ces questions agir avec discernement. Choisir le camp de la raison plutôt que celui de l’émotion! Surtout quand elle est grosse d’arrières pensées! 

Une réflexion sur “Mauvaises polémiques

  1. Merci monsieur Vallès pour cet article qui encourage à savoir raison garder…

    Choisir le camp de la raison plutôt que celui de l’émotion ! oh ! que oui….mais avec les Talibans de retour en Afghanistan comme avec tout évènement (Covid – Confinement – Passe sanitaire…bientôt la canicule et les incendies (!!!)… )… tout semble prétexte à polémiques et vindictes haineuses à l’encontre de ceux qui les émettent et particulièrement à l’encontre du président Macron bien évidemment !
    Le procédé initialement de la droite pure et dure semble maintenant faire écho dans les rangs de la gauche…2022 approche il est vrai ! L’émotion si souhaitable (quelle qu’elle soit), se doit, pour être efficace, s’armer d’un sérieux sens critique…afin d’éviter les mauvaises polémiques !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.