Drôle de relance dans le 82


L’heure est à la relance. Et le Tarn-et-Garonne ne veut pas faire exception. D’ailleurs, afin que nul ne l’ignore, la Dépêche a consacré deux pages entières dans deux éditions différentes à ce fameux plan concocté par… son patron lui-même, Jean Michel Baylet. Michel Weill, le président en titre du département, n’a semble-t-il pas eu son mot à dire ! Bien sûr le maire de Valence d’Agen est expert pour tirer la couverture à lui, pour dire qu’avant lui, tout n’était qu’immobilisme et vacuité. Mais faut-il lui rappeler que le Tarn-et-Garonne a déjà bénéficié en novembre 2020 de 5,27 millions d’euros octroyés par l’Etat dans le cadre de ce qui était déjà annoncé comme un plan de relance ?

Lire ici l’analyse que j’avais réalisée en 2020Relance: la part du 82

Faut-il lui rappeler que la communauté de communes des Deux Rives étaient avec le Grand Montauban les principaux bénéficiaires de cette manne gouvernementale ? Faut-il rappeler à tous ces élus anciens ou nouveaux qu’ils avaient été priés de formuler les besoins des territoires et qu’en la matière, ils n’avaient pas fait preuve de grande créativité, mettant une fois de plus le paquet sur le patrimoine ? Et le plan JMB, puisqu’il faut l’appeler ainsi, ne s’aventure pas beaucoup plus loin. Rénovation des collèges, entretien des routes, enveloppe améliorée pour les subventions aux communes et aux intercommunalités… rien que de très ordinaire et qui ressort de la compétence des conseils départementaux. Le plan Baylet promet aussi des bourses pour les étudiants en médecine qui accepteraient de s’installer dans nos contrées. Mais là encore, faut-il rappeler que l’ancienne équipe départementale avait déjà mis en place un tel dispositif. Utile certainement, mais largement insuffisant au regard des besoins.

Au même moment, le Petit Journal interroge le nouveau directeur de l’hôpital de Montauban. Ce dernier confirme les promesses du premier ministre sur la création d’une nouvelle structure, en dehors du site actuel.

Lire ici l’article que j’avais consacré à ce projet: Un nouvel hôpital public

Un appel à projet va être lancé sous peu. Il s’agit de trouver une quinzaine d’hectares pour installer, probablement au nord de la ville, le nouveau centre. C’était le projet de Pierre Mardegan, combattu parfois par certains syndicats, mais surtout par la Dépêche qui feignait il y a encore quelques semaines encore de croire que les propos de Jean Castex n’étaient que vaines paroles et que ce projet ne verrait jamais le jour.

En cette rentrée, la nouvelle majorité départementale sous la férule de Jean Michel Baylet s’est montrée sous son vrai jour : forte en gueule pour dénoncer la gestion précédente, sans vision pour un département qui doit affronter le défi climatique qui ne sera pas sans conséquence pour l’agriculture et le défi démographique avec l’arrivée de populations nouvelles à la recherche d’un cadre de vie et d’un environnement culturel satisfaisants. Mais le radicalisme à la mode cassoulet, touille toujours les vieilles recettes et au passage règle ses comptes sur le dos des collégiens : les sixièmes n’auront plus droit à un ordinateur personnel ! Pour le coup, le département fait figure de précurseur et s’illustre à sa manière dans le club des collectivités territoriales : un président fantôme, un conseiller omnipotent et une majorité de « gauche » absente. Ça pourrait ressembler à quelque république bananière, n’est-ce pas ?

 

 

Une réflexion sur “Drôle de relance dans le 82

  1. BONJOUR ET MERCI ENCORE POUR VOTRE JUDICIEUSE ANALYSE , n’ étant dans le 82 , que depuis 10 années, en ayant compris immédiatement, à mes dépends, JMB et son Journal. Toujours est-il qu’ il a été renommé Maire***Sans commentaire***( çà rime) . Cherchez l’ erreur de casting!!!! et a été au Gouvernement du temps de *****Cordialement

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.