Ça défouraille au Rassemblement


Marine le Pen ne viendra pas à Moissac distiller au bon peuple sa vision du patrimoine et honorer de sa présence le maire de la ville qui fut longtemps le collaborateur de sa nièce, Marion Maréchal. L’édile moissagais, qui sur les réseaux sociaux affecte une certaine indifférence, veut s’afficher comme le rassembleur de la droite extrême et des extrêmes droites, mini prophète auto-proclamé  d’une recomposition qui a tout l’air d’un matricide.

Chez ces gens-là on ne se fait pas de cadeau. La dissonance vaut sanction immédiate et la longue histoire de l’extrême droite française est truffée de règlements de comptes qui éclairent d’un jour cru son idéologie, celle de clans bestiaux et brutaux. Le maire de Moissac exaspère de ce côté là de l’arc politique, sa propension à faire la leçon à ses petits camarades cachant mal son opportunisme indécis. De quel côté va-t-il balancer ? Le Pen ou Zemmour ? Rien n’est écrit et en attendant d’y voir un peu plus clair, l’homme a mis ses œufs dans les deux paniers. Quand l’avenir, qui s’annonce proche, tranchera, lui basculera.

Sera-t-il dès lors candidat à la députation ? On aurait pu penser que fort de ses résultats à l’élection départementale- ce dont il se targue en toutes circonstances- il soit tenté de poursuivre la conquête et parte sabre au clair à l’assaut du siège tenu aujourd’hui par Sylvia Pinel. Mais voilà qu’il hésite, pesant manifestement le pour et le contre, se faisant désirer, attendant que ses amis viennent le chercher. Lâchera-t-il la proie pour l’ombre ? A qui peut-il laisser la ville, et la communauté de communes qu’il s’ingénie à paralyser ? On voit bien que ce qui fait le plus défaut aux caciques de l’extrême droite, c’est la fidélité !  Alors ?

Alors, il demeure le maire de Moissac. Le dernier conseil municipal lui a donné l’occasion de le rappeler. En ouverture de séance, il a lu une longue défense et illustration de sa politique sécuritaire. Tolérance zéro a-t-il martelé, faisant la liste des procès-verbaux de toutes sortes qui s’abattent sur les récalcitrants, annonçant un 12° policier municipal et toujours plus de caméras, dont deux dites « de chasse »… On ne pouvait pas être plus explicite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.