Poutine nous coupe internet


Plus d’Internet pour plusieurs milliers d’abonnés en France. J’en suis ! On parle là de l’internet par satellite, cette ultime et onéreuse solution pour tous ceux dont l’ADSL rame lamentablement et qui bien entendu n’ont pas la fibre. Cette coupure ne concerne pas tous les fournisseurs d’accès. Elle concerne le système de satellites Ka-sat propriété de la société américaine Viasat, racheté l’an dernier, à la société Eutelsat. Les clients de ce satellite, en fait plusieurs fournisseurs d’accès (FAI), notamment les sociétés Nordnet, SkyDSL, ou encore Bigblu ne communiquent pas ou si peu sur le nombre d’abonnés impactés. Quelques milliers concède cependant l’une d’elle!  SkyDSL, société allemande basée à Berlin a sombré depuis quelques jours dans un mutisme total : téléphone et mails sans réponse.

«Viasat connaît une panne de réseau partielle, ce qui a un impact sur le service Internet pour les clients haut débit fixe en Ukraine et ailleurs sur notre réseau européen KA-SAT. Notre enquête sur la panne se poursuit, mais jusqu’à présent, nous pensons qu’elle a été causée par une cyber-attaque. » indique un communiqué laconique de la société américaine. En fait, les spécialistes pensent que la panne est la conséquence d’une cyber-attaque russe, une réaction aux mesures économiques prises par les occidentaux pour répondre à l’agression de l’Ukraine par les troupes de Poutine.

Ces pannes qui concernent bien sûr l’Ukraine, mais aussi une bonne partie de l’Europe et de l’Espace méditerranéen, feraient suite à une attaque par déni de service distribué (DDoS), autrement dit, il s’agit de rendre indisponible un service internet. Les opérateurs satellitaires se mobilisent actuellement pour venir en aide à l’Ukraine, depuis la semaine dernière, à l’image de SpaceX. Appelé à la rescousse par Mykhailo Fedorov, vice-premier ministre et ministre de la Transformation numérique de l’Ukraine, le patron du géant spatial Elon Musk indique via Twitter avoir fait parvenir des antennes de son service d’internet satellitaire Starlink sur le sol ukrainien. Pour la France, pas de solution en vue dans l’immédiat, même si Viasat affirme tout faire pour rétablir le service et se veut rassurante quant aux données des clients « qui n’auraient pas été compromises »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.