Législatives: une compétition ouverte


11 candidats sur la première circonscription. 9 dans la seconde. Voilà du beau monde pour une élection qui à en croire la vox populi ne passionnerait pas les électeurs. Bien sûr, comme d’habitude, il y a celles et ceux qui présentent des candidatures dites de témoignage, sachant pertinemment qu’ils n’ont aucune chance, même pas de faire les fatidiques 5%. Sur la une, on peut classer dans cette catégorie, 5 binômes : Lutte ouvrière, « Résistons », le parti de Jean Lassale et trois autres duos sans étiquette. Sur la deux, on trouve un binôme « Lassale » et un binôme « Lutte ouvrière » mais aussi un autre candidat sans étiquette et même un Pirate qui a jeté l’ancre entre Tarn et Garonne.

L’extrême droite

Reste le cas de « Reconquête », le parti de Zemmour.  Il faut dans ce territoire lui faire un sort à part. Il peut, surtout du côté de Moissac passer le cap des 5%. Moissac qui s’affiche comme le vivier de l’extrême droite Tarn et Garonnaise. Avec son maire bien sûr qui n’en finit pas de brouiller son image : jeune pousse prometteuse du FN, on le retrouve le temps d’une présidentielle aux côtés d’Eric Zemmour, pour finalement découvrir son credo divers-droite sur les réseaux sociaux. Cet étrange ballet est en fait l’expression d’un projet : fédérer les extrêmes jusqu’aux confins de la droite tradi. A preuve ces deux adjointes de la mairie de Moissac, candidates remplaçantes l’une chez Reconquête, l’autre chez le RN et le tout dans la même circonscription.

On suivra donc la situation entre les deux tours. En dépit des bisbilles nationales, les zemmouriens viendront-ils en renfort des lepénistes alors que ces derniers devraient se qualifier pour la seconde manche ?

2° circo: rien n’est joué

Justement, qui restera-t-il en lice après le 12 juin ? C. Astruc, candidat de la majorité présidentielle devrait se qualifier sans trop de difficultés, alors que les Républicains ont cette année jeté l’éponge. Pas de difficulté non plus pour la députée sortante PRG, soutenue à longueur de colonnes par le quotidien régional, mais aussi par le PS du coin qui s’est semble-t-il affranchi des accords NUPES. Voilà qui risque de peser sur le sort de la candidate LFI et compromettre, peut-être, sa capacité de concourir pour le second tour de ce scrutin. Ainsi dans la deuxième circonscription une triangulaire serait possible, ce qui ne manquerait pas de poser problème et aux électeurs et aux états-majors politiques.

1° circo: les chances de la majorité

Dans la première circonscription, le jeu semble aussi très ouvert. A l’évidence, la candidature DVG est un coup de poignard pour la députée socialiste sortante qui n’est pas assurée de faire le plein des voix de son parti,  tant les rapports semblent tendus au sein de cette formation. Adoubée par la NUPES, la sortante n’est même pas sûre d’être suivie par la totalité de cette Union populaire, dont une part de l’électorat pourrait bien se tourner vers le candidat divers gauche. Voilà qui à coup sûr fait les affaires du candidat Républicain, poulain de la maire de Montauban. Voilà qui devrait aussi permettre à Catherine Simonin, candidate de la majorité présidentielle, issue de Territoires de Progrès, de virer confortablement en tête au premier tour et d’aborder le second dans les meilleures conditions.

En 2017, le macronien Pierre Mardegan arrivé très largement en tête à l’issue du premier tour, avait été victime de la vindicte de son ancien mentor, la maire de Montauban. La situation n’est plus la même. Alors, quel sera le visage du second tour ? Une triangulaire ici aussi n’est pas à exclure totalement. Un duel Majorité présidentielle-RN semble toutefois plus probable, auquel cas Catherine Simonin devrait en toute logique emporter la partie. Ce qui serait un signal fort dans ce département où depuis le début la macronie est à la peine.

Les candidatures

1° circonscription

Valérie Rabault (PS), députée sortante. Suppléant : Morgan Tellier, maire de Nègrepelisse et président de la communauté de communes Quercy vert-Aveyron.

Claude Vigouroux (LR), maire de Reyniès, vice-président du Grand Montauban. Suppléante : Pauline Forestié, adjointe au maire de Montauban.

Luc Francez-Charlot (Reconquête). Suppléant : Cédric Torrens

Pierre Poma (RN), ancien exploitant agricole. Suppléante: Sabine Mayre.

Richard Blanco (Lutte Ouvrière), employé au ministère du Travail. Suppléant : Vincent Haas, enseignant.

Ghislain Descazeaux (DVG), conseiller départemental de Montauban 1. Suppléante : Liliane Morvan, conseillère départementale de Montauban 1.

Dylan Perrinaud (Résistons, parti de Jean Lassalle). Suppléante: Maeva Rousselle.

Chafik Benchekroun. Suppléante: Léonie Juvin.

Catherine Simonin (Ensemble, majorité présidentielle). Suppléant: Damien Audouy.

Laurence Lafond. Suppléant: Joël Pujol.

Jean-François Grilhaut des Fontaines (Solidarité & Progrès), ingénieur réseaux et telecom. Suppléant: Vincent Crousier.

2e circonscription

Sylvia Pinel (PRG), députée sortante. Suppléant : Jean-Luc Deprince, maire et conseiller départemental de Beaumont-de-Lomagne.

Françoise Ratsimba (Lutte Ouvrière), enseignante. Suppléant : Stéphane Gomila, enseignant.

Nathalie Manchado (LFI), directrice de projets. Suppléant : Yannick Petitou, infirmier hospitalier.

Marine Hamelet (RN). Suppléante : Stéphanie Gayet, conseillère régionale, adjointe au maire de Moissac.

Christian Astruc (Ensemble, majorité présidentielle). Suppléante : Maryse Baulu.

Frédéric Cases (Reconquête), fonctionnaire de police. Suppléante : Sophie Lopez, adjointe au maire de Moissac.

Claire Aymes (Bastir Occitanie). Suppléant: Alain Caro.

Jean-Yves Jouglar (DVD), vétérinaire retraité. Suppléant: Jacques Desmons.

Cédric Levieux (Parti Pirate). Suppléant: Sylvain Gougouzian.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.