Le RN prend la 2° circo


Le pire n’est jamais sûr. Mais il était prévisible. Au vu des résultats de la présidentielle dans la 2° circonscription du département, au vu de la campagne électorale, nationalement apathique, localement invisible, au vu des réactions de la concurrence du premier tour… Bref le RN l’emporte avec 55% des voix, 58% à Moissac ce qui prouve que le maire sait être efficace à l’occasion.

Cela devait arriver, la vague RN montait inexorablement dans ce territoire, réunissant des électeurs idéologiquement convaincus et d’autres motivés par la détestation de Macron et de tout ce qui s’en réclame. A Moissac les chiffres parlent. La nouvelle députée RN gagne entre le premier et le deuxième tour 723 voix venues de Reconquêtes bien sûr, d’une partie de la droite et de la NUPPES, mais aussi d’une partie de l’électorat PRG et tout ça dans un contexte de baisse de la participation, moins 2 points et 189 électeurs, entre les deux tours. De son côté, C. Astruc, candidat majorité présidentielle, récupère certes 769 voix, pas assez cependant pour refaire son retard. Il pouvait, si le Front républicain avait encore un sens, espérer mieux, beaucoup mieux puisque le capital disponible, NUPPES plus PRG représentait plus de 1500 voix. Mais certains sont restés à la maison, d’autres ont préféré le vote blanc ou nul : une centaine de bulletins au premier tour, 271 cette fois-ci.

Voilà donc que le drapeau de l’extrême droite flotte sur l’ouest du département. C’est une première dans ces terres qui semblaient mariées à la vie, à la mort avec le radicalisme, fut-il un temps socialiste. Voilà une élue, dont je suis prêt à parier que la majorité de ses électeurs n’ont pas retenue le nom, si ce n’est le prénom, parachutée de la veille, et qui conséquemment n’a pas fait montre de lumières particulières sur la situation du département et de sa circonscription. Mais la politique peut être mauvaise mère. Il ne suffit pas d’être né quelque part, d’avoir les deux pieds dans le terroir pour aller contre le vent dominant, celui qui de quelques slogans fait un programme.

A propos, le RN clame son opposition à l’immigration. Qu’en pense donc madame la députée, dans ce coin de campagne où les seuls bras disponibles viennent de Bulgarie ? Va-t-elle demander à l’AN leur retour rapide et massif ? Bien sûr que non! Elle va sagement se ranger derrière le maire de Moissac qui avait enfumé son électorat sur la question, sans avoir rien changé deux après à la situation de sa ville. Tout le monde ici sait que cette main d’œuvre est indispensable à la prospérité de nos campagnes. Les chefs RN, comme celles et ceux qui votent pour eux.Image_20220620_0001

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.