Fête des fruits : une belle récolte

IMG_2664IMG_2674La fête des fruits et du chasselas a fait le plein. Il suffit de voir les allées, la fréquentation des dizaines de stands, les ruptures de stock chez certains pour mesurer l’engouement du public, le plaisir qu’il prend, jeunes et vieux, à découvrir et à goûter les excellents produits de nos terroirs et tout particulièrement les fruits du moissagais.

Il faut, au delà des formules de convenance, féliciter sincèrement les organisateurs, les exposants, tous les bénévoles qui n’ont  compté ni leur temps ni leur énergie pour la réussite de cette manifestation qui offre cette année un dispositif remarquable et remarquée par les visiteurs venus d’un peu partout. La mairie de Moissac a accompagné de bout en bout la préparation de ce grand rendez-vous, en mobilisant ses services, en apportant une subvention substantielle, en assurant une communication efficace et soutenue. Rien de plus normal, la municipalité qui connait le poids économique de la production fruitière est celle qui a créé le pôle fruits. Pleinement engagée aux côtés de la filière, elle soutient envers et contre tous les producteurs et les négociants. Elle n’a de leçon à recevoir de personne dans ce domaine.

Pour autant, la municipalité, Jean Paul Nunzi en tête, savent bien qu’il faut , dans un monde où la compétition économique est dure, ne négliger aucune opportunité. Le tourisme, dont on mesure chaque jour l’essor est un des atouts de Moissac. Imbéciles seraient ceux qui pour de petits calculs politiciens, lui tourneraient le dos. Moissac doit pouvoir et c’est tout le sens de l’action que la municipalité sortante conduit,  marcher sur ses deux jambes, tourisme et agriculture.

A ce propos, les Moissagais ont regretté, lors de l’inauguration de la Fête des fruits,  l’absence du Président du Conseil général et celle de la ministre qu’on voit pourtant si souvent dans la moindre des manifestations tarn et garonnaises. Renseignements pris,  ils étaient à l’université d’été du PRG. Dommage!

Dîner-concert

Il y avait foule hier soir sur le parvis de l’abbatiale pour un petit concert au demeurant fort sympathique. Les restaurants avaient pris leurs aises, installant des tables sur toute la place. Le public, des touristes, mais aussi des moissagais bien connus, était ravi. Ce 15 aout sentait bon les vacances, la détente, l’envie de tirer un trait sur les soucis. Alors que quelques vieux airs de rock faisaient nonchalamment  balancer les spectateurs, les Soeurs, tout de blanc vêtues, tentaient d’organiser une procession en l’honneur de la Vierge. C’était presque étrange ce mélange des genres et pourtant tout se passa sans anicroche, deux univers, qui l’espace d’un instant, se rencontraient sans se voir. C’était un beau jeudi.

Plus prosaïquement, Il reste quelques améliorations à faire pour rendre cet espace public encore plus convivial : une fontaine qui fonctionne pour la fraîcheur de son gazouillis (tweet), un éclairage plus performant qui donne du relief aux édifices et mette en valeur le portail de l’abbatiale… Il faut donner aux nuits de Moissac leur mystère et leur poésie, qui de la pierre à l’eau peuvent offrir aux noctambules estivaux des sensations diverses et renouvelées. A quelques mois des élections, et à l’aube d’un nouveau mandat, il nous faudra dessiner un double parcours : municipal et touristique, comme la signature d’une ambition reconduite et nouvelle.