Il faut arrêter de zoner


Castelsarrasin en a trop fait. Trop de zones commerciales. C’est le tribunal administratif qui le dit, il vient de rejeter la D.U.P, la déclaration d’utilité publique de « Terres blanches ». Cette décision, certes,  ne rayera pas d’un trait de plume les boutiques et autres commerces déjà en activité sur la zone, située en face du Leclerc. Mais elle dit clairement stop à la politique de Castelsarrasin qui sous le mandat de Bernard Dagen avait choisi de jouer totalement perso, alors que les terrains de l’intercommunalité, « Barrès et Fleury », restaient désespérément  vides. Le tribunal administratif est ainsi raccord avec la loi qui privilégie les regroupements de communes.

La nouvelle équipe avec Jean Philippe Besiers,  arrivée en mars dernier à la mairie de Castelsarrasin,  avait soutenu et repris ce projet à son compte. D’où sa stupeur, si ce n’est sa colère alors que la ville a déjà investi 1,3 millions d’euros sur Terres blanches et comptait bien  installer bowling, cinéma, cafétéria et autres activités commerciales sur les 26 hectares déjà aménagés. Et récupérer du même coup à son seul profit, les retombées économiques d l’opération!

Loyauté

C’est Moissac qui sous le mandat de Jean Paul Nunzi avait introduit un recours devant le tribunal administratif, estimant à juste raison qu’on ne pouvait ainsi concentrer les activités commerciales sur la seule commune de Castelsarrasin et se moquer comme d’une guigne des zones intercommunautaires. Dès son élection à la mairie de Moissac, l’UMP Jean Michel Henryot a cherché la conciliation, retirant même le recours de sa ville. En vain! Et pendant ce temps, Castelassarasin poursuivait son projet. ce qui au passage interroge sur sa loyauté vis à vis de ses partenaires de « Terres de confluences ». Quoiqu’il en soit, voilà Castelsarrasin obligé de choisir : stopper net le développement de sa zone commerciale ou bien la remettre dans le pot commun. Mais alors on peut se demander si l’intercommunalité a vraiment besoin d’autant de terrains, qui rappelons le, pour la majeure partie d’entre eux, restent vides.

Du coup, on est aussi fondé à se demander si les projets mis en avant par le Président de l’intercommunalité, Bernard Guarguy, sont bien à la hauteur des enjeux de l’heure.

Le DOB, le débat d’orientation budgétaires

Comme à Moissac, l’exécutif intercommunal se refuse à augmenter les taux des impôts, se voit contraint de mutualiser une partie des services d’instruction des autorisations d’ urbanisme de Moissac et de Castelsarasin. Il envisage même d’étudier le transfert à l’intercommunalité de certaines compétences communales, ce qui pourrait conduire à l’élaboration d’un pacte fiscal et financier.

Mais pour l’instant, ce sont surtout les dépenses qu’on voit venir. Plus 20% sur la masse salariale, plus 11% pour l’ensemble des crédits de fonctionnement. Mais comme l’institution n’avait jusqu’ici pas fait grand chose, il restait un peu d’argent disponible qui devrait permettre quelques opérations comme l’élaboration d’un plan local d’urbanisme intercommunal (frais d’études), la restructuration de la cuisine centrale, l’agrandissement de la maison de l’intersommundlité, déjà à l’étroit dans ses murs… et l’étude du projet de piscine intercommunale.

Pour ce qui concerne le développement économique, rien ou pas grand chose. Un peu de fibre pour l’internet, quelques aménagements sur la zone de Barrès et bien entendu des travaux de voirie pour desservir sur la zone de Fleury, la future caserne des pompiers, qui rappelons-le, est de la seule compétence des Départements.  Moissac  s’est engagée à verser 300 000 euros pour sa construction, en plus du terrain déjà offert, et des autres dépenses…

Du coup, il ne reste plus rien pour le développement économique, pour créer de l’emploi dans ce bassin de vie, délaissé par les services publics, accablé de charges sociales. La paupérisation de ses populations y saute aux yeux. mais personne ne semble s’en inquiéter plus que ça, alors qu’il y a urgence, qu’un plan d’envergure pour l’emploi et le développement économique devrait être la priorité des priorités.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s